×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Economie

Transit MRE
10.000 voitures attendues par jour

Par L'Economiste | Edition N°:3333 Le 04/08/2010 | Partager

. TangerMed brigue la place de premier port de la rive sud du détroit. Le port de Sebta à la traîne Déjà, nos compatriotes résidant à l’étranger commencent à prendre la route du retour vers l’Europe. Le ramadan qui arrive dans une dizaine de jours incite à repartir un peu plus tôt, cette année. Toutefois, le week-end dernier, le Maroc a enregistré un pic avec l’arrivée d’un grand contingent de MRE, à Tanger. Lors de ces trois jours, ce sont 32.000 passagers à bord de 11.800 véhicules qui ont débarqués via la ligne Algéciras-TangerMed. Pour la seule journée du dimanche, les autorités du port annoncent 4.700 véhicules. De son côté, le port historique de Tanger qui assure la liaison avec Tarifa a accueilli 4.500 passagers. L’opération s’est déroulée sans accrocs. En effet, ce flux est loin de saturer les installations fraîchement inaugurées du port roulier de TangerMed. Ce dernier affiche dans les conditions actuelles une capacité totale de près de 10.000 véhicules par jour, soit environ 50.000 passagers quotidiens. Autant de véhicules attendus durant cette phase de retour. A noter que le trafic MRE est en baisse par rapport à la même période en 2009. Au 1er août dernier, il s’est établi à 729.000 passagers, soit une chute d’environ 6% par rapport à la même date en 2009, selon des sources au port d’Algéciras. Au niveau des véhicules, la baisse a été moindre avec 197.000, soit un peu moins de 4% par rapport à la saison 2009. Mais en tenant compte du caractère exceptionnel de cette campagne MRE (Ramadan, TangerMed, etc.), les comparaisons ne peuvent qu’être approximatives.Le port de TangerMed a aussi démontré sa capacité à dépasser celui de Sebta. Un port qui s’essouffle au fil du temps. Depuis plusieurs années, le port de Sebta a vu son activité se réduire au profit du port de Tanger-Ville, notamment en matière de trafic MRE. La situation a de fortes chances de s’aggraver avec les ambitions du port de TangerMed. Depuis le 5 juin, date de la mise en service du nouveau port roulier, le total des passagers ayant transité par le port TangerMed est de 384.000, soit 68% de plus que celui de Sebta. Et en matière de véhicules, l’écart est encore plus visible avec 128.000 véhicules ayant transité par TangerMed, soit trois fois plus que Sebta. Les facilités de transit qu’offre le nouveau port, même si des niches d’amélioration existent ainsi que les dessertes directes en connexion avec les différentes régions du pays, le place en tête des infrastructures d’accueil choisies par les MRE et autres passagers. De plus, la durée de la traversée – moins d’une heure – lui donne un argument de plus par rapport à la liaison Sebta-Algéciras. De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc