×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Télédétection et SIG: Les perspectives d'application

    Par L'Economiste | Edition N°:48 Le 08/10/1992 | Partager

    par Hassan MOUSSARIA
    Directeur Général d'Universel Computer

    Un grand symposium, Marisy 92, rassemble à Rabat des spécialistes nationaux et internationaux, dont la NASA de la télédétection et des systèmes d'information géographiques. Derrière ces appellations savantes, se cachent des applications en matière d'urbanisme et de gestion des ressources. Les Systèmes d'Information Géographique, dénommés S.I.G., sont utilisés pour stocker et manipuler l'information géographique, en se basant sur les techniques informatiques (Ordinateurs, Périphériques d'entrée et de sortie, et des logiciels dédiés pour la gestion de l'information géographique numérique). Cette technologie a été développée si rapidement, durant ces deux dernières décennies, elle est devenue maintenant l'outil essentiel pour une utilisation efficace de l'information géographique.

    L'introduction récente et universelle des S.I.G. a créé un besoin et un intérêt pour les utilisateurs de l'information géographique. Les gestionnaires dans les organisations publiques et privées mettent en place de plus en plus des planifications pour l'introduction de cette technologie. Des programmes sont réalisés pour convertir des données cartographiques sous une forme digitale convenable pour une exploitation dans un environnement S.I.G.

    Les universitaires, chercheurs et enseignants renforcent leurs analyses grâce à l'utilisation des S.I.G. qui fournissent un potentiel important et qui permettent l'intégration de plusieurs disciplines.

    Un S.I.G. est utilisé pour la collection, le stockage et l'analyse des objets et des phénomènes où la localisation spatiale est une caractéristique importante ou critique à l'analyse. Par exemple: la localisation d'un point d'eau pour les sapeurs-pompiers dans une ville, les localisations des terres où l'érosion du sol est plus sévère... etc. Dans chacun de ces deux cas plusieurs questions peuvent se Doser et de différentes manières.

    La puissance d'un S.I.G. est plus apparente lorsque la quantité des données concernées est trop grande pour être manipulée manuellement.

    Les applications sont diverses telles que:
    * les collectivités locales et territoriales pour la gestion des réseaux d'eau et d'assainissement, de la voirie, des réseaux routiers et des transports publics, la gestion du parcellaire, les calculs topographiques, les plans d'occupation des sols...
    * les organismes de gestion des ressources naturelles (forêts, eaux, agriculture...): analyse de pentes, bassin versant, intégration d'images satellites, surveillance d'incendie;
    * les producteurs de données géographiques: les géomètres, le cadastre, les instituts géographiques et cartographiques nationaux, tous les organismes spécialisés dans la récolte de données...
    * les entreprises industrielles (pétrole, mines, distribution,...): recherche d'implantation de sites ou de bâtiments, optimisation de parcours de distribution, planification, marketing...
    * les instituts de recherches et universités;
    * le domaine militaire.

    Le nombre et le type d'application qui peuvent être conçus sous un S.I.G. sont nombreux, mais ils restent toujours liés à la disponibilité des données géographiques. C'est là où la télédétection joue un rôle extrêmement important, car elle nous permet d'obtenir des objets à distance sans être en contact physique avec eux.

    Le développement de la télédétection, comme nous le savons aujourd'hui, a commencé avec la photographie aérienne.

    Tout au début des années 1860, des photographies avaient été prises avec succès à partir des Montgolfières (ballons volants). La première utilisation militaire des photographies prises par l'armée de l'Union avaient été utilisées pour analyser les défenses de Richmond.

    Dès l'année 1900, la technologie de la photographie a été améliorée grâce à la miniaturisation des caméras, la rapidité des objectifs et la disponibilité des films.

    Après la deuxième guerre mondiale, les techniques d'interprétation de la photographie développée durant la guerre ont été utilisées pour les applications civiles: cartes topographiques, cartes géologiques et cartes pour l'ingénierie.

    Les technologies radar et infrarouge aussi étaient développées dans la même époque pour identifier les équipements militaires camouflés. Cette technologie produisait des images très utiles avec des couleurs non-naturelles. L'année 1960 a inauguré un nouvel âge pour la télédétection, avec le développement des satellites géo-stationnaires. Ceci a permis d'obtenir des images à haute altitude.

    Depuis 1970, ces instruments sont devenus prêts à la consommation pour les utilisateurs non militaires . La technologie des satellites et des lanceurs s'est développée d'une manière rapide ces dernières années ce qui est de même pour le matériel de réception et de stockage. Cela a entraîné la possibilité d'acquérir un nombre élevé d'images satellitaires mais avec un manque d'information pour analyser leurs contextes. Pour cette raison, le mariage entre S.I.G. et Télédétection est devenu fructueux quel que soit le domaine.

    Je crois que les techniques S.I.G. et Télédétection sont importantes de nos jours, parce qu'elles offrent un moyen de compréhension et de résolution de certains problèmes contemporains tels que:

    * la déforestation tropicale;

    * le problème des pluies acides;

    * l'urbanisation trop rapide;

    * les ressources en eau;

    * la désertification... etc.

    Ces techniques nous aident à organiser les données de certains événements et à comprendre leurs associations spatiales et fournissent un moyen puissant pour analyser leurs relations. Elles méritent d'être connues plus profondément, comprises plus largement, et appréciées à leur juste valeur.

    L'organisation du Grand Symposium Marisy 92 nous offre une occasion à ne pas manquer, surtout que tous les spécialistes nationaux et internationaux seront présents. L'initiative du "Centre Royal de la Télédétection Spatiale" et des Organismes de Recherches Marocains nous rassure sur la maîtrise de ces techniques.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc