×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tanger: L’AZIT se met au Net

Par L'Economiste | Edition N°:1860 Le 23/09/2004 | Partager

. L’association a lancé en grande pompe son portail Internet mardi dernier. Le portail se veut une vitrine pour présenter les nouveaux services L’Association de la zone industrielle de Tanger (AZIT) vient de se doter d’un portail web. Le site, qui a été lancé officiellement mardi dernier, comporte plus de 250 pages web et est destiné à être un lien entre les membres de l’association, mais aussi les investisseurs potentiels intéressés par la zone et la ville. Il comporte plusieurs sections déclinées en fonction des services offerts par la nouvelle architecture de l’Association. En fait, le site web dont la réalisation et la conception ont été financées par la SFI n’est que le sommet de l’iceberg. Il reflète la profonde mutation qu’a subie l’Association dans un processus de mise à niveau entamé il y a quelques années. La restructuration avait pour but le développement de la capacité de gestion des projets de l’AZIT et, en même temps, en assurer la pérennité financière. En parallèle, l’AZIT se devait de poursuivre l’assistance des entreprises dans leur modernisation. “Nous nous devions de faire le pas car nous nous sommes rendu compte que nous avions accès à plus d’aides et de soutien que nous ne pouvions gérer”, explique Adil Raïs, président de l’AZIT. Aujourd’hui, l’AZIT s’érige en un véritable centre de services, avec quatre sous-centres différents dédiés aux thématiques de l’emploi, la maintenance, l’environnement et l’énergie. C’est ainsi que l’AZIT avait lancé, il y a quelques mois (cf. www.leconomiste.com), un Club des ressources humaines, précédé par un Club de la maintenance. Le but avoué par la mise en place de ces clubs est le partage des expériences des différentes unités de la place en matière d’emploi et de maintenance. Le site Web permettra d’aller plus loin en assurant une bourse commune où les sociétés pourront mettre en commun des pièces détachées mais aussi de la main-d’œuvre ou des profils déterminés. En plus, le site permet de faciliter le travail des sociétés dans le domaine de la gestion de leur consommation électrique à travers la cellule de veille énergétique. “Les études entamées nous ont permis de relever qu’il est possible, dans certains cas, de diviser la consommation par 4”, note Raïs. Les sociétés pourront ainsi, sur un simple accès privatif, confidentialité oblige, connaître en temps réel leur consommation électrique et être avertis en cas de dépassement. L’AZIT pourra dans ce cas mettre à leur service un spécialiste formé dans ce sens afin de les aider à réduire leur consommation. Concernant la gestion environnementale, l’Association a déjà mis en place un programme d’action financé à plus de 2 millions de DH. Il prévoit un audit environnemental ainsi qu’un diagnostic global des rejets liquides et solides. Ces études devront déboucher sur la mise en place d’un plan d’action pour la réduction des nuisances écologiques. L’objectif avoué est la certification ISO 14001 de la zone à moyen terme.


Des locaux pour la police et les pompiers

L'AZIT devra lancer fin octobre les travaux de construction de locaux sociaux. Ils comprendront un local pour la police, un autre pour la protection civile et un troisième pour installer une infirmerie. Ce qui devra permettra d’augmenter la sécurité à tous les niveaux au sein de la zone, note Raïs. A noter que les terrains, propriété du domaine de l’Etat, ont été achetés au bout d’une procédure qui a duré trois ans. “Sans l’intervention de l’actuel wali de Tanger, le dossier serait encore en train de traîner”, avoue encore Raïs. Le terrain a été réellement payé par l’AZIT, même pas cédé au dirham symbolique. De notre correspondant Al ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc