×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Station de Taghazout
Plus que trois concurrents en lice

Par L'Economiste | Edition N°:2202 Le 27/01/2006 | Partager

. Il s’agit des groupes MHV, Colony Capital et Fadesa. L’adjudicataire final sera connu dans moins d’un mois DERNIÈRE ligne droite pour les prétendants à la future station de Taghazout. Depuis mardi dernier, jour d’ouverture des plis et date limite de dépôt des offres relatives à la concession de la zone, ils ne sont plus que trois candidats. Les groupes Bouygues et Turicomplex/ Cororasa se sont retirés de la course. Restent aujourd’hui en lice les groupes MHV, l’américain Colony Capital et Fadesa. Selon des sources proches du dossier, l’adjudicataire retenu sera connu dans moins d’un mois après étude des trois offres. Suivront, par la suite, des négociations entre le ministère du Tourisme et le futur aménageur-développeur. L’opérateur qui sera sélectionné après cette étape devrait être dans la capacité de démarrer rapidement les travaux d’aménagement. Dans cet objectif, les candidats intéressés ont été tenus d’inclure dans leur offre les études techniques détaillées de leur projet. Chose nouvelle comparativement aux précédentes opérations de sélection d’aménageur-développeur pour les autres stations du plan Azur. D’une manière globale, il s’agira pour l’adjudicataire final de Taghazout de réaliser l’aménagement de la station touristique conformément aux cahiers des charges et à la convention de mise en valeur devant être conclue entre lui et l’Etat. Planifiée après l’annonce du résultat final du processus de sélection, la signature de cet accord devrait également coïncider avec l’approbation du plan urbanistique de la phase I du projet. Pour mener celui-ci à son aboutissement, les pouvoirs publics prévoient l’octroi de plusieurs avantages au groupe selectionné. Entre autres, la mise à disposition de bases foncières à un prix incitatif ainsi que la prise en charge des infrastructures hors site. Pour les promoteurs touristiques qui seront intéressés par la future station, des mesures d’accompagnement seront prises. Outre l’exonération de plusieurs taxes fiscales, le financement de 50% du coût des parcelles de terrain dédiées à l’hôtellerie est plafonné à 250 DH le m2. Pour rappel, le site de Taghazout, situé à 15 km d’Agadir, s’étend sur une superficie globale de 620 ha avec un linéaire front de mer de 6 km, un point fort du lieu. La future station balnéaire devrait accueillir près de 25.000 lits, dont au moins 70% en lits hôteliers. Aujourd’hui, avec Plage blanche, ce sont les deux derniers sites du plan Azur qui restent à attribuer. Concernant Taghazout, la recherche d’un prétendant a démarré en mai dernier par une présentation du projet et une visite du site à l’intention des investisseurs nationaux et internationaux. Un appel à manifestation d’intérêt a suivi et sept candidats avaient été retenus en juillet dernier. En cours de route, rappelons que des groupements se sont opérés. Chacun des prétendants essayant de mettre le maximum d’atouts dans sa manche. C’est ainsi que Ynna Holding du groupe Chaâbi a rejoint MHV dont le tour de table comprenait déjà CMKD, TUI et Attijariwafa bank. Les canariens Lopesan/Satocan, eux, se sont alliés à l’américain Colony Capital.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc