×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Souss-Massa-Draâ: Taux d’analphabétisme en baisse

Par L'Economiste | Edition N°:2406 Le 22/11/2006 | Partager

. Il est aujourd’hui de 46, 9% contre 63% en 1994. Plus de 41.000 personnes alphabétisés par une ONG en 8 ans Les efforts des institutionnels et des ONG en matière d’alphabétisation dans la région Souss-Massa-Draâ ont porté leurs fruits ces dernières années. C’est une des données qui ressortent du dernier recensement effectué par le Haut commissariat au Plan. Le taux d’analphabétisme a en effet baissé dans cette région. Il est, selon les statistiques de 2004, de 46,9% contre 63% en 1994. Durant cette période, le pourcentage des femmes rurales analphabètes était de 91,3% contre 72,3% aujourd’hui pour cette même catégorie de personnes. Dans cette démarche pour éradiquer le fléau de l’analphabétisme, on ne peut aborder le dossier sans citer les actions réalisées par le Centre national d’alphabétisation (CNDA). Cette structure a vu le jour en 1998 à l’initiative de l’Isiam à Agadir. Association à but non lucratif, celle-ci se dénommait à ses débuts CRDA (Centre régional d’alphabétisation) et œuvrait essentiellement dans le Souss. En raison de l’élargissement de son champ d’action, qui touche aujourd’hui toutes les régions du pays, l’entité est devenue un centre national depuis 2002. Financée au début par des mécènes locaux, elle travaille aujourd’hui dans le cadre d’un partenariat tripartite en synergie avec des institutions publiques et privées nationales et internationales. En huit ans, l’ONG a alphabétisé plus de 48.000 personnes à travers le Royaume. Dans le Souss-Massa-Draâ au cours de cette période, le nombre des bénéficiaires est de 41.200. Parallèlement au programme d’alphabétisation, le CNDA, en collaboration avec des partenaires, a initié plusieurs activités génératrices de revenus. Tissage de tapis, production et commercialisation de l’argane, d’articles de cuir brodés, de denrées agricoles, élevage de caprins, etc. Bref: des actions en faveur du développement durable du monde rural. Par ailleurs, le CNDA cible l’alphabétisation de 10.000 personnes par an à travers le pays. Les promoteurs de ces programmes envisagent aussi de créer des opérations postalphabétisation de manière à accompagner tout bénéficiaire dans la réalisation d’un projet générateur de revenus. Ils travaillent également à la mise en place de centres d’appui aux associations. Les premiers verront le jour à Agadir et Oulad Teïma. En attendant, pour l’année scolaire 2006-2007, l’Académie régionale de l’Education nationale cible 113.200 bénéficiaires pour ses programmes d’alphabétisation. Selon les chiffres communiqués par ce département, 102.225 personnes en ont bénéficier l’an dernier.


Postalphabétisation

Le secrétariat d’Etat à la Lutte contre l’analphabétisme veut passer à la vitesse supérieure. Il est actuellement engagé dans un projet de post alphabétisation. Baptisée Alpha-Maroc et financée par la Banque mondiale, l’opération a pour objectif de renforcer les programmes d’alphabétisation. Pour l’heure, six associations à travers le Royaume se sont inscrites dans cette démarche. Dans le cadre du projet, une  enveloppe annuelle de 500.000 dirhams est allouée à chacune au titre de la mise en œuvre du programme. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc