×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Settat: La Radeec tient son conseil d’administration

Par L'Economiste | Edition N°:2316 Le 11/07/2006 | Partager

. Près de 800 millions de DH investis dans les prochaines années. En 2005, les investissements ont atteint 47 millions de DH L’examen du plan d’action de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de la Chaouia (RADEEC), les réalisations accomplies et la probation des états de synthèse pour l’année 2005 ont été au centre des travaux du conseil d’administration de la Radeec tenus sous la présidence du wali de la région Chaouia-Ouardigha et gouverneur de la province de Settat, Mohamed Ali El Admi. Jamal Benfeddoul, directeur de la Régie, a présenté les plans directeurs d’eau potable de la ville de Settat et de certains centres qui connaissent un développement urbanistique et industriel important. L’objectif est de cerner, d’une part, les besoins des habitants à moyen et long termes et, d’autre part, définir le volume des investissements à réaliser à l’horizon 2020. Côté investissement, et pour assurer l’alimentation en eau potable, une enveloppe de 275,8 millions de DH a été allouée. Ces investissements porteront essentiellement sur le renforcement de la capacité de stockage, la réhabilitation, l’extension et le renforcement du réseau ainsi que la réalisation de nouvelles adductions d’eau potable.Par ailleurs, la Régie a mobilisé dans le cadre de l’Initiative nationale de développement humain (INDH) d’importantes ressources de financement visant la réalisation des infrastructures nécessaires permettant la généralisation de l’accès aux services de l’eau potable et de l’assainissement liquide pour l’ensemble des populations non desservies, soit 9.410 foyers.S’agissant de l’assainissement liquide, sept communes rurales ont été raccordées au réseau. Des conventions liant la Radeec aux communes concernées sont en cours d’approbation. Les tranches prioritaires des travaux à réaliser, ainsi que le volume des investissements projetés et le mode adéquat de leur financement ont été définis à travers les études préliminaires entreprises par les moyens propres de la Régie.C’est ainsi que le volume total des investissements à réaliser s’élève à 512,9 millions de DH, dont 167,1 millions pour la ville de Settat, et 345,8 millions pour les autres centres. Les investissements porteront essentiellement sur la réalisation de collecteurs, les ouvrages de collecte et de drainage des eaux pluviales, la réalisation de bassins de rétentions et les stations d’épuration.Au titre de l’exercice 2005, le montant total des investissements réalisés a atteint 73,037 millions de DH. L’activité eau potable a drainé 16,053 millions de DH contre 13,457 en 2004, soit un accroissement de 20%. L’activité assainissement liquide a mobilisé 56,984 millions de DH contre 33,735 millions en 2004, soit une augmentation de 68,9%.Ainsi le secteur de l’eau a connu l’établissement des plans directeurs d’eau potable des centres Sidi Rahal-Plage et Deroua, l’extension et le renforcement du réseau d’eau potable à Sidi Rahal-Plage et la réhabilitation et le renforcement du réseau à Settat. A noter aussi l’acquisition d’un logiciel de gestion commerciale facilitant et améliorant le service rendu à l’abonné. Quant aux investissements consentis dans le secteur de l’assainissement liquide, ils ont concerné la réalisation des études d’avant-projet, comme l’achèvement de la station d’épuration à Settat, la réalisation d’une galerie pour le drainage des eaux pluviales vers Oued Bou Moussa et la réalisation de la station d’épuration par lagunage centre Sahel-Soualem. Enfin, la réunion du conseil d’administration de la Radeec s’est achevée après l’examen des créances à recouvrir. La Régie envisage d’instituer de nouvelles procédures afin de récupérer ce qui lui est dû. De notre correspondant, Abdellah ECHAKHS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc