×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Sécurité routière: Renforcement des contrôles

Par L'Economiste | Edition N°:517 Le 28/05/1999 | Partager

Le tragique accident de la circulation, survenu la semaine dernière entre Casablanca et Berrechid a soulevé des tollés d'indignation. Les routes marocaines sont devenues meurtrières: en l'espace d'une semaine, du 17 au 23 mai, quinze personnes ont été tuées et 776 autres blessées, dans des accidents survenus en périmètre urbain, indique un bilan établi par les services de police. Les accidents de la circulation constituent "une guerre non déclarée" qui fait chaque année plus de 3.000 morts et 40.000 blessés.
M. Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine Marchande, a réuni en urgence vendredi dernier le Comité National de Prévention des Accidents de la Circulation afin de raffermir les mesures de sécurité dans ce domaine.

L'objectif est de renforcer l'arsenal juridique relatif à la sécurité routière et obtenir le professionnalisme qui fait cruellement défaut au domaine du transport routier. Ainsi, le Ministère a décidé de renforcer le contrôle des auto-écoles et des centres de visite technique, notant à cet égard que parmi les 4.842 autocars contrôlés dans les gares routières, 2.561 n'étaient pas réglementaires. Ces mesures sont destinées à réduire de 25% le nombre des accidents de la route, au cours des cinq années à venir.
Le ministre a appelé les services concernés à faire preuve de fermeté dans la lutte contre ce fléau et rassurer les citoyens quant à leur sécurité sur les routes, à travers notamment l'application rigoureuse des lois en vigueur dans ce domaine.
La stratégie annoncée par M. Mansouri vise également à améliorer la gestion du transport routier et à rehausser le niveau du personnel, notamment en ce qui concerne la conduite des véhicules de transport public et des marchandises. Son Département se penche actuellement sur le projet de création d'un institut supérieur de formation de conducteurs des poids lourds et d'autocars, de techniciens et de moniteurs d'auto-écoles.

Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc