×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Economie

    Salé se met à l’efficacité énergétique

    Par L'Economiste | Edition N°:3413 Le 29/11/2010 | Partager

    . Coup d’envoi d’un projet sur les énergies renouvelables. Salé aura son plan d’action énergétique. Le projet financé par l’UESalé franchit le pas vers la planification énergétique. La ville mitoyenne de la capitale a abrité une conférence sur le thème de l’efficacité énergétique du 25 au 27 novembre. Une occasion pour montrer que le choix de Salé comme «ville verte», le printemps dernier, n’est pas fortuit. Amina Benkhadra, ministre de l’Energie et des mines, qui a fait le déplacement, a salué la mobilisation des collectivités locales dans le développement du partenariat public-privé en matière d’efficacité énergétique. Dans cette affaire, l’enjeu est de passer progressivement d’une approche sectorielle à une vision plus globale. Cette conférence a également été l’occasion de donner le coup d’envoi à un projet sur les énergies renouvelables, plus connu sous le nom générique SURE (Substainable Urban Reneuvable Energy). Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération avec l’Union européenne (UE), se focalisera sur Salé et une autre ville en Biélorussie. Pour plusieurs experts présents, ces deux villes partagent les mêmes caractéristiques climatiques et architecturales. D’ailleurs, une convention de partenariat a été signée entre Salé, Murcia en Espagne, Polotsk en Biélorussie, une municipalité allemande et la Conférence des pays de la région méditerranéenne (CPRM). Il est à préciser que ce projet est financé par l’UE. Son coût est estimé 791.725 euros, soit 8,7 millions de DH.Pour Noureddine Lazrak, maire de la ville, le projet s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement. L’objectif visé est de sensibiliser les pouvoirs publics et la population à planifier leur consommation en énergie en milieu urbain. L’idée est de réduire de 20% l’émission de CO2 d’ici 2020 et de satisfaire 15 à 20% de la demande via les énergies propres. «Le but est de réaliser 15% d’économie d’énergie à travers le renforcement de l’efficacité énergétique. Cela se fera à travers l’exploitation des potentialités du Maroc et l’assurance progressive de la production d’énergies renouvelables comme le solaire et le photovoltaïque», a souligné le maire de Salé. D’ailleurs, l’utilisation des énergies renouvelables aura des retombées positives sur l’éclairage public et le transport urbain. Deux grands boulevards sur le trajet du tramway seront équipés en lampes LED (Light émitting diodes). L’exploitation des sources propres d’énergie permettra à la ville de réaliser une réduction directe de sa facture énergétique de l’ordre de 60% sur 10 ans.Et vu les difficultés que rencontrent d’autres collectivités locales dans la consommation énergétique, l’expérience de Salé sera un exemple à suivre. D’autres villes voudront acquérir son savoir-faire. C’est du moins ce qu’a affirmé le gouverneur. D’ailleurs, le projet prévoit des mécanismes d’aide en vue d’établir des réseaux transnationaux. Deux bureaux d’études internationaux accompagnent cette opération.Le pilotage de ce projet sera assuré par deux villes européennes ayant déjà une expérience affirmée en matière de planification énergétique urbaine et durable et ce, jusqu’au 2012.La prochaine conférence sur ce thème se tiendra à Polotsk, en Biélorussie en 2011. Pour le vice-président de cette ville, le projet de SURE est un défi à relever.


    Méthane pour les potiers

    Le conseil de la ville a signé une convention avec une société privée concernant la décharge de l’Oulja. L’objectif est d’extraire du méthane et du gaz pour produire de l’électricité en faveur des potiers du complexe mitoyen.S. B. avec M. C.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc