×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    La ville de Safi renforce son offre sportive

    Par L'Economiste | Edition N°:3413 Le 29/11/2010 | Partager

    . Les travaux de la Cité des sports avancent à grands pas. Un nouveau centre socio-sportif au quartier Al Matar. Le stade municipal sera doté d’une pelouse synthétiqueSAFI renaîtra-t-elle à travers le sport? C’est en bonne voie en tout cas, à voir les efforts menés par les autorités et le ministère de la Jeunesse et des sports depuis quelques années. En plus de la Cité des sports, dont les travaux sont actuellement en phase de finalisation, un nouveau centre socio-sportif «Azzohour» va bientôt naître au quartier Al Matar. La première pierre de ce nouveau complexe, dont l’enveloppe globale est de 4,8 millions de DH, a été posée le 3 novembre. La structure comprendra une piscine, une salle omnisport, un espace jeunesse, un terrain omnisport et un espace pétanque. Sans oublier plusieurs services dont un jardin pour enfants et une cafeteria. D’après Mohamed Aït Haloui, délégué de la Jeunesse et des sports, «les travaux ont déjà débuté et ils dureront au maximum six mois». Du côté de la Cité des sports, rappelons que ce grand complexe doté de plusieurs infrastructures a été lancé lors de la visite royale de novembre 2008. A ce jour, la plupart des travaux ont déjà été réalisés. La salle couverte a été achevée, ainsi que le centre de formation de football, la piscine olympique, le terrain de mini-foot en terre battue, le terrain de football d’entrainement et la buvette. On y trouve aussi un club d’équitation, un club de tir aux pigeons et un club de pétanque. D’autres travaux sont en cours d’achèvement, à savoir un centre de formation d’athlétisme, un centre de formation de rugby, un espace pétanque et un terrain omnisport. «Le centre de formation des athlètes, ainsi que la piste d’athlétisme qui est en phase terminale de construction, sont un réel acquis pour toute la région. Quant au terrain de rugby, avec une école d’apprentissage pour les jeunes enfants, 75% des travaux y ont déjà été achevés», précise-t-on du côté de la délégation de la Jeunesse et des sports. La Cité des sports sera également dotée d’une piscine couverte avec un centre de récupération et un stade principal est également en projet. «Actuellement, les montages financiers sont en cours», souligne Aït Haloui.Outre ce projet structurant, la réhabilitation du complexe de la ville de Safi est un autre gros chantier, qui vient d’être lancé. Objectif principal: la plantation d’un terrain synthétique. Par ailleurs, un nouveau terrain de quartier (centre sportif Meftah El Kheir) va être implanté. Financé par l’Initiative nationale de développement humain (INDH), cette structure dédiée au «sport pour tous» comprend notamment un terrain omnisports, un terrain de foot, un parcours santé…Elle vient s’ajouter à une série de cinq espaces du même type déjà opérationnels dans plusieurs quartiers de la ville de Safi. Côté sports nautiques, rappelons que Safi est dotée de la 7e meilleure vague de surf au niveau mondial. Un potentiel actuellement encore faiblement exploité, puisque la ville ne compte qu’une trentaine de surfers locaux. Mais les choses sont en train de changer, car en plus du club nautique, une nouvelle école de surf vient d’être créée. Des compétitions de surf nationales et internationales sont également en cours de projet (cf. leconomiste.com).


    Jeunesse

    DANS le volet jeunesse, il faut encore souligner la mise en place d’un programme de réhabilitation des Maisons de jeunes et la création de nouvelles «Dar achabab» dans les quartiers qui en manquent. «Nous avons réhabilité notamment le centre de vacances de Souiria et créé de nouveaux espaces pour les jeunes», précise la délégation. Le déploiement de ces espaces pour les jeunes prend une importance particulière, à l’heure où l’Usaid (Agence américaine pour le développement international) va investir 10,8 millions de dollars dans un nouveau programme pour les jeunes déscolarisés de la région de Doukkala-Abda. Ce programme s’appuie précisément sur une collaboration avec ces maisons de jeunes.De notre correspondante, Marie-Noëlle RASSON

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc