×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Tétouan: De nouveaux travaux pour la dépollution

Par L'Economiste | Edition N°:3413 Le 29/11/2010 | Partager

. Une canalisation de 1.200 mm de diamètre sous Oued Martil. La dimension environnementale respectéeDes travaux inédits dans la région. C’est ainsi qu’Amendis Tétouan a qualifié les forages dirigés qu’elle vient d’entreprendre sur les rives de l’Oued Martil, à Tétouan. L’opération qui s’est avérée une réussite consistait à remplacer la traversée de l’Oued Martil par une nouvelle canalisation d’eaux usées. Afin de réaliser cette traversée sous l’Oued Martil, les équipes d’Amendis ont effectué un forage dirigé sur une longueur de 275 mètres linéaires. Cette opération permettra de mettre en place une canalisation sans ouverture de tranchée, tout en passant sous l’obstacle physique que représente le lit de l’Oued Martil. L’unité de forage a été installée sur la rive gauche de l’Oued Martil, d’où sont partis les forages. Un tir pilote dans le terrain a permis d’envoyer une tête équipée d’une sonde vers l’autre rive. Les opérateurs ont alors pu suivre les opérations par télédétection. Ainsi, on connaîtra en permanence la position exacte de la tête, grâce à un dispositif sophistiqué de détection placé en surface. Dans un second temps, le forage sera élargi jusqu’à atteindre le diamètre adéquat en prenant en compte les conditions géotechniques réelles. C’est alors qu’une conduite en PEHD d’un diamètre de 1.200 mm sera introduite et mise en place sous le lit de l’Oued Martil. Cette conduite, similaire à celle utilisée pour l’émissaire marin de la station de traitement des eaux usées à Tanger, aura une épaisseur de 68 millimètres, de quoi assurer une solidité à toute épreuve, vu la nature des terrains qu’elle devra traverser. A noter que selon Amendis, la dimension environnementale est présente même lors du déroulement de ces travaux. En effet, on veille strictement à ce que les travaux ne provoquent aucun trouble dans les environs du chantier. L’ensemble des déchets générés sera directement évacué vers une décharge contrôlée.A noter que la dépollution des villes de Tétouan, Martil et M’diq est un projet d’intérêt public essentiel pour la wilaya, puisqu’il permettra de protéger l’environnement, de disposer de plages propres, de revaloriser la façade côtière, de préserver l’hygiène publique, d’embellir la façade maritime et d’améliorer le cadre de vie des populations, selon Amendis.De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc