×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Safi vend son balnéaire

Par L'Economiste | Edition N°:1825 Le 04/08/2004 | Partager

. Sécurité, propreté et infrastructures d'abord . Principaux partenaires: l'OCP, Ciment du Maroc, l'ODEP et l'ERACCe sont 5 plages tout au long du littoral de la province de Safi qui sont parrainées par la Fondation Mohammed VI pour l'environnement. A quelques kilomètres seulement au sud d'Oualidia, les visiteurs découvrent la première plage Karrame Daïf. Ciments du Maroc ont parrainé cette belle petite station balnéaire qui était dans un état délabré car occupée depuis des années par une personne qui s'était érigée unilatéralement en propriétaire ne laissant personne passer et se faisant même payer les droits de séjour. “La plage Karrame Daïf est la moins lotie encore car on vient seulement de l'acquérir si on peut dire”, dit Larbi Sebbari-Hassani, Wali de la région Doukkala-Abda et gouverneur de la province de Safi. Les Ciments du Maroc ont actuellement pris en main la plage pour financer les travaux d'embellissement. Des kilomètres plus au sud se trouve une autre plage, Cap Beddouza, à 33 km avant d'arriver à Safi. Cette station est devenue très accueillante avec les aménagements qu'elle a connus grâce à l'ODEP, fait savoir le Wali. Des voies d'accès ont été ouvertes, des sanitaires installés, des douches et un terrain de sport aménagés. En outre, deux campings ont été ouverts dans cette plage et profitent aux familles de l'Education nationale et de l'ODEP. Un plan d'aménagement rationnel du Cap Beddouza a été mis en place et sera exécuté en trois tranches à moyen et long termes. L'objectif est de faire de ce site une véritable destination balnéaire.Ensuite vient la plage Lalla Fatna, une dizaine de kilomètres avant d'arriver à Safi. La première étape pour mettre en valeur Lalla Fatna était la remise en état de la route d'accès qui était très dégradée. Pour cette plage aussi c'est Ciments du Maroc qui fournissent le nécessaire pour la sécurité et la propreté: maîtres nageurs, poubelles, sanitaires et douches. Des escaliers et des infrastructures de base ont été ainsi reconstruits. La 4e plage est celle du centre-ville. Pour cette dernière, c'est la DGCL (direction générale des collectivités locales) qui intervient avec l'assistance du conseil municipal et également des Ciments du Maroc et Conseil régional. Les travaux ont été plus conséquents pour la plage de la ville avec un investissement de près de 14 millions de dirhams. Il faut savoir que des sources d'eau douce se déversent depuis les falaises de la plage de la ville jusqu'au Cap Beddouza, des dizaines de kilomètres plus loin, indique le Wali. Même l'ONEP capte une source d'eau douce de la falaise à 5 km de Safi. Pour drainer toute cette eau, il fallait mettre des canalisations d'assainissement et des drains compliqués à réaliser qui ont nécessité d'importants d'investissements. Il fallait alors creuser une partie de la falaise sans la fragiliser pour différentes installations. Actuellement, les chantiers sont bien avancés. La corniche de l'allée centrale et les infrastructures des sports nautiques sont pratiquement terminées. Une partie des douches et des sanitaires est opérationnelle. Un poste de police et un autre de la protection civile pour sécuriser l'endroit sont opérationnels. Un mirador de conception harmonieuse est construit. A une vingtaine de kilomètres plus au sud de Safi se trouve une cinquième plage connue sous le nom Souiria Kedima. Cette plage est également un port de pêche à dominante artisanale. Il a été construit en 2000 dans le cadre de la coopération maroco-japonaise. Souiria Kedima est parrainée par l'OCP dans le cadre de la Fondation Mohammed VI pour l'environnement. Une corniche est en cours de réalisation grâce à l'OCP et au conseil de la région. L'ERAC qui réalise un grand programme de lotissements à Souiria Kedima, est aussi concerné par la corniche. Des dérogations spéciales ont été accordées au niveau des constructions avec en contrepartie l'obligation de continuer l'aménagement de la corniche, qui s'étendra sur presque 2 km. Cette station est en passe de devenir la ville balnéaire par excellence pour la province de Safi, indique Larbi Sebbari Hassani.De notre correspondant Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc