×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Recensement: Une extraordinaire logistique

Par L'Economiste | Edition N°:1837 Le 23/08/2004 | Partager

. 10 millions de questionnaires, 5000 véhicules, 150 tonnes de papier, 37.154 districts à sonder... Ahmed Lahlimi: “Nous sommes prêts”. Enquêteurs: 40% de femmes.L'Economiste: Quel est l'état d'avancement dans la préparation du recensement?- Ahmed Lahlimi: Après la mise en place du dispositif du recensement dans toutes les provinces et préfectures du Royaume, la phase actuelle est celle de la formation qui a débuté le 1er Juillet par celle des superviseurs, ensuite des contrôleurs et qui se prolongera jusqu'au 27 Août par celle des agents recenseurs. Cette phase est cruciale pour le succès du recensement proprement dit, c'est-à-dire la collecte des informations auprès des ménages qui s'étendra du 1er au 20 Septembre 2004..Quelle est la logistique mise en place pour le recensement?- Trois innovations peuvent être citées à cet égard: un appel à candidatures pour le choix des agents du recensement, un système d'information géographique pour un découpage précis du territoire national en 37 154 districts, un système vocal interactif pour le suivi de la collecte de l'information et un système de lecture automatique des documents (LAD) pour une exploitation rapide et exhaustive des données. En matière de logistique, tous les dispositifs requis sont mis en place et parfaitement opérationnels. Le coût prévisionnel de cette opération est de 428 millions de DH. Vous en trouverez le détail ventilé par rubrique, en termes d'engagements et de paiements, dans le site Internet www.recensement.hcp.ma dédié au recensement.. Les résultats seront-ils disponibles sur Internet?- Elles le seront, sur le site du recensement, comme le sont, déjà aujourd'hui, toutes les données sur les activités des différentes phases de préparation et sur les coûts du recensement. Comme je l'ai mentionné, nous sommes, aujourd'hui, équipés pour l'exploitation des données par la lecture automatique des documents, technologie que nos cadres vont maîtriser et à laquelle nous avons dédié un centre avec une organisation spécifique. Cela nous permettra de fournir les résultats du recensement dans des conditions de délai et de qualité plus performantes comparativement aux recensements antérieurs..Combien d'enseignants sont engagés dans cette opération?- Les enseignants constituent l'épine dorsale du personnel d'exécution du recensement. Il en a toujours été ainsi en raison des qualités que cette catégorie socioprofessionnelle présente en termes de conscience de l'intérêt national, de formation et de compétence pédagogique. Ce sont là des qualités appropriées pour garantir une bonne fin à une opération de ce genre. Les femmes représentent 40 % des superviseurs, contrôleurs et recenseurs engagés dans cette opération et relevant du haut-commissariat au Plan. Ils ont été choisis à partir du dépouillement des réponses à un appel à candidatures lancé par le haut-commissariat au Plan, dès le mois de décembre 2003, ils ont été sélectionnés sur la base de critères appropriés pour chacune des missions qu'ils sont appelés à remplir: supervision, contrôle, collecte de l'information auprès des ménages..Comment les a-t-on formés?- Deux types de formation: l'une, théorique, pour l'assimilation des concepts, et l'autre, pratique, pour une maîtrise des techniques de l'interview et de l'enregistrement des réponses. C'est une formation qui tient compte d'un questionnaire plus complexe que lors des derniers recensements parce que conçu pour être traité par la lecture automatique des documents. D'ailleurs, nous avons considéré qu'assurer la restauration pendant les périodes de formation permettait à cette dernière d'être plus productive. Il ne s'agit pas de sandwichs mais d'une restauration en bonne et due forme assurée par des traiteurs professionnels choisis par les autorités provinciales. En dernière analyse, le choix a été laissé aux agents concernés de bénéficier de la restauration ou de percevoir son équivalent en numéraire..Qu'a-t-on prévu pour le monde rural?- Ce qui a été prévu pour le monde urbain. Sauf que, compte tenu des spécificités géographiques du monde rural, près de 5. 000 véhicules seront mobilisés pour le transport des agents du recensement. .Le recensement est appuyé par une campagne de publicité. Y a-t-il des craintes de voir des résistances surgir au moment du recensement? -Même dans les pays qui ont dans ce domaine de plus anciennes traditions, les campagnes de communication sont indispensables. Il est normal d'informer les citoyens de tous les détails d'une opération d'une aussi grande envergure. C'est, en définitive, eux qui en constituent les principaux acteurs. Il n'y aura pas de résistance. Mais des incompréhensions sont possibles. La campagne de communication et la formation dispensée à nos agents sont justement destinées à dissiper au maximum les éventuelles incompréhensions..Qu'encourent les auteurs des fausses déclarations?-Des sanctions prévues par la loi. Mais, au-delà, ce serait, d'une certaine manière, une dérobade à une obligation nationale, celle de contribuer à une meilleure connaissance de la réalité démographique, socio-économique et culturelle de notre pays pour lui permettre de mieux planifier son développement et d'assurer l'avenir de ses enfants sur des bases solides..Comment comptez-vous procéder pour comptabiliser les MRE, les enfants des rues? -Les Marocains résidents à l'étranger comme, bien entendu, leurs enfants sont recensés dans leurs pays d'accueil. Le recensement ne concerne que les ménages résidant au Maroc. Ceux qui sont de passage sont recensés et figurent dans les résultats en tant que tels. Quant aux enfants de la rue, ils font partie de ce que l'on appelle dans le jargon du recensement “la population sans abri”. Ils sont recensés selon une méthode appropriée. Les employés de maison, notamment les bonnes, seront recensés dans leur résidence habituelle qui peut être celle de leur employeur ou de leur famille. Il ne peut y avoir, en aucun cas, de double comptage, distinction étant bien nette entre population de droit et population de fait. Propos recueillis par Mohamed CHAOUI


150 tonnes de papier

Pas moins de 10 millions de questionnaires sont prévus pour assurer le recensement général de la population et de l'habitat pour 2004. Avec les documents d'information et de formation connexes, il faudra compter sur près de 150 tonnes de papier qui seront consommés pour cette opération.La fourniture du papier et l'impression des questionnaires sont assurées par des entreprises marocaines sélectionnées par voie d'appel d'offres.


Indemnités fixées par décret

La rémunération des participants dépendra de la catégorie des agents et des opérations concernées. Les indemnités varient pour un recenseur en cours de formation, de 50 DH par jour (auxquels il faut ajouter 100 DH pour sa restauration) à 240 DH pour un contrôleur pendant la phase d'exécution du recensement. En tout cas, les différentes indemnités sont fixées par décret, affirme Lahlimi.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc