×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

"Les merveilles de l'univers minéral" exposées à l'OCP

Par L'Economiste | Edition N°:506 Le 13/05/1999 | Partager

· Une vitrine destinée au grand public du 12 mai au 3 octobre 1999
· Au programme, des visites guidées, des conférences animées par des spécialistes et des enseignants marocains et étrangers notamment


Un voyage dans les profondeurs de la terre pour découvrir la composition de certains de ses constituants. C'est ce que propose l'Office Chérifien des Phosphates (OCP) en abritant une exposition de minerais sous le thème "Des merveilles de l'univers minéral". Ce sont ainsi plusieurs dizaines d'échantillons, dont certains exposés pour la première fois au Maroc, que pourront découvrir les visiteurs au siège de l'OCP. Cette manifestation est organisée par la jeune Association Marocaine des Ingénieurs des Mines (AMIM) créée en 1997, en liaison avec le Musée de l'Ecole des Mines de Paris. Ouverte au grand public, et spécialement dédiée aux étudiants, cette vitrine se tiendra jusqu'au 3 octobre prochain.
"Lorsque j'étais élève à l'Ecole des Mines de Paris, deux jeunes garçons de 12 ans m'ont interpellé un jour pour me demander l'emplacement du Musée des Mines. Ils voulaient se rendre compte par eux-mêmes de la forme des minerais qu'ils n'avaient la possibilité de voir que dans les manuels scolaires", raconte M. Mourad Chérif, président du Groupe OCP et de l'AMIM. C'est pour faire connaître ce monde des minéraux que cette association a décidé de monter cette exposition. "Nous avons voulu offrir aux jeunes étudiants et au grand public la possibilité de découvrir des spécimens rares, surtout pour ceux qui n'ont pas la possibilité de se rendre à Paris", ajoute M. Chérif. Effectivement, plus d'une centaine d'échantillons proviennent du Musée de l'Ecole des Mines de Paris qui, pour la plupart, ne l'ont jamais quitté. D'autres échantillons appartiennent à la collection du Bureau de Recherche et de Participation Minières (BRPM) de Rabat et du Ministère de l'Energie et des Mines.
Au programme de cette exposition, des conférences organisées durant deux après-midis par mois. Les visites guidées seront prévues, quant à elles, du lundi au vendredi. Elles viseront notamment les élèves et étudiants, explique M. Ahmed Hajji, secrétaire général de l'AMIM.
Toutes les classes de la classification minéralogique (éléments natifs, sulfures et sulfosels, oxydes, carbonates, phosphates, chriomates et vanadates, silicates) sont représentées, mais dans un ordre qui privilégie l'aspect esthétique. Cependant, les volets scientifique et pédagogique n'ont pas été omis. Pour chaque échantillon, la composition chimique et le système cristallin sont indiqués dans les documents annexes, ainsi que, le cas échéant, tout autre critère. Il en est ainsi par exemple du mode de cristallisation, des caractères permettant de déceler les conditions de formation et surtout de l'origine des couleurs caractérisées par leur intensité et leur variabilité.

Abdelaziz MEFTAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc