×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Projet de développement pour Snecma Morocco

Par L'Economiste | Edition N°:1707 Le 18/02/2004 | Partager

. La filiale du groupe français investit environ 40 millions de DH «Bien faire du premier coup, c'est mieux!» La rigueur et le savoir-être semblent être une notion fondamentale au centre de maintenance de Snecma Morocco. La première visite de cette année de l'opération “Demain l'entreprise” a été effectuée dans les ateliers de Snecma Morocco, une filiale de Snecma Services (51%) et de RAM (49%). Une entreprise spécialisée dans la maintenance aéronautique qui a un ambitieux projet d'extension et de développement. Le coût global des investissements est de l'ordre de 4,5 millions de dollars (environ 40 millions de DH). Objectif: assurer localement une bonne partie de la sous-traitance à partir de 2004. Aussi, l'opération d'extension consiste-t-elle à moderniser les équipements par des investissements lourds et parvenir à des entretiens de sous-ensembles de moteurs, précise Karim Belefquih, directeur technique. Selon ce dernier, l'investissement est destiné à l'aménagement de nouveaux locaux ainsi que des équipements de pointe. Un investissement lourd et structurant avec des outillages servant à des opérations de désassemblage de pièces, traitement, nettoyage, inspection et assemblage, le tout assuré localement. Pour rappel, jusque-là, une bonne partie de ce type d'interventions est sous-traitée par Snecma France. Ainsi, l'entreprise mise le niveau “B3”, qui permet de procéder au traitement complet des moteurs. Pour l'heure, elle met en avant des agréments internationaux de qualité des autorités de l'aviation civile marocaine, américaine (FAA) et européenne (JAA). De surcroît, de nombreuses compagnies étrangères sollicitent son expertise technique. “Les compagnies africaines constituent 85% de notre marché. A présent, nous ciblons le Moyen-Orient et l'Europe”, confie Antoine Vosluisant, general manager. Actuellement, l'entreprise dispose d'un complexe d'essais moteurs des plus modernes et d'une centaine d'ingénieurs et techniciens aéronautiques (110 au total) faisant valoir un savoir-faire varié en plus de la maîtrise des langues.


RAM: Prestataire de maintenance

POUR leur part, les ateliers de maintenance de Royal Air Maroc ont également accueilli l'opération “Demain l'entreprise”.Prestataire international en matière d'entretien aéronautique, RAM dispose d'une flotte de 31 avions. Pour des considérations de volume, seul le Boeing 747 est sous-traité par Air France. Plus de 1.250 techniciens y assurent tous les jours la sécurité et la maintenance de moteurs de compagnies nationale et étrangères. Des prestations techniques sont régulièrement assurées pour des tiers (Air France, Air Sénégal ou encore Air Tunisie). Le chiffre d'affaires réalisé en 2003 est de l'ordre de 10 millions de DH. L'objectif de la direction technique est de parvenir à doubler ce chiffre durant les deux prochaines années. Les services techniques de RAM entretiennent des moteurs en ligne 24h/24 selon des règles très strictes stipulées dans des documents de référence fournis par le constructeur Boeing et les autorités aéronautiques (française, américaine et nationale). Les consignes sont claires: contrôle technique à haut niveau d'exigence pour une meilleure sécurité des passagers et une bonne gestion de la flotte. Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc