×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Kénitra: Le «Temps du livre» regrette l'absence des entreprises

Par L'Economiste | Edition N°:1707 Le 18/02/2004 | Partager

. Les particuliers ont offert 731 livres en un mois. Les initiateurs de l'opération tablaient sur 2.000 à 2.500 livresLe bilan de l'opération «Le Temps du livre» reste mitigé au niveau de Kénitra. «Nous avions tablé sur 2.000 à 2.500 livres, alors que nous n'en avons reçu que 731», annonce Abdelghani Benmassaoud, délégué régional du secrétariat d'Etat chargé de la Jeunesse. La délégation avait mobilisé toutes ses structures pour recevoir les dons de livres. La maison des jeunes, les foyers féminins et le club d'enfant y ont contribué. «Malgré ce résultat, nous n'allons pas baisser les bras. L'opération arrive à terme médiatiquement, mais nous allons la poursuivre tout au long de l'année», explique Benmassaoud. Et d'ajouter que les circonstances n'ont pas été pour faciliter la tâche. Avec Aïd al-Adha et la CAN 2004, le don de livres a été relégué au second plan médiatiquement». Un des aspect positifs de l'opération a été la participation active des femmes. Elles représentent la moitié du nombre total des donateurs. Après avoir répertorié les livres, une répartition sera faite selon le profil des adhérents des structures de la délégation. Les livres ainsi répartis peuvent être alors soit consultés sur place, soit à domicile. Pour recevoir les futurs lecteurs dans de bonnes conditions, une nouvelle bibliothèque sera construite dans l'enceinte de la maison des jeunes d'ici la fin de l'année. Le projet sera financé par le Conseil régional. Le coût de la construction et de l'aménagement est estimé à 500.000 DH.Les initiateurs de l'opération «Temps du livre» regrettent l'absence des entreprises. Seuls les particuliers y ont participé. Aucune entreprise de la région n'a mis la main à la poche pour offrir des livres, «alors que les montants consacrés aux dons sont défiscalisés», commente-t-on. Avec un total de 731 livres reçus en un mois, les spécialistes de l'Education doivent non seulement chercher les causes de ce faible engouement, mais aussi trouver des solutions pour que les jeunes prennent goût à la lecture. Ce chiffre confirme aussi le faible niveau de ventes des livres et journaux, mis à part les manuels scolaires dont l'achat est obligatoire. De notre correspondant,Yacine AMINE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc