×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Prix de L’Economiste pour la recherche
La gestion du foot doit sortir de l’amateurisme

Par L'Economiste | Edition N°:2200 Le 25/01/2006 | Partager

Sujet d’actualité, “le management sportif: cas du football” traite du lien entre le management tel qu’il est pratiqué actuellement au sein des clubs et les performances du premier sport au Maroc. Les deux auteurs, Jawad Doukkali et Abdellatif Benzerhoun ont, dans un premier temps, situé le thème dans son contexte national et international et exposé les travaux théoriques sur le sujet. Dans un deuxième temps, les chercheurs ont mené une enquête auprès des dirigeants de club et différents professionnels. Ceci leur a permis de faire ressortir les spécificités et l’hétérogénéité dans le mode de gestion des différents clubs.Les conclusions de l’étude ont souligné les multiples entraves au développement du football, qui proviennent aussi bien des clubs eux-mêmes que de la tutelle. Les chercheurs proposent un modèle d’organisation et de gestion spécifiques pour les clubs de football en adéquation avec les exigences d’une gestion moderne de l’activité sportive. Il s’agit tout d’abord d’assurer un meilleur financement aux équipes évoluant en division professionnelle et réduire les disparités des budgets qui existent entre les clubs d’une même division. Mais, ils ne disent pas comment et c’est dommage, car cela aurait apporté plus de valeur ajoutée au travail. Ensuite, assurer un salaire aux joueurs qui seront des employés de l’entreprise et enfin disposer d’une comptabilité transparente. Autant dire qu’il faut une révolution dans le foot.


Les auteurs 

- Jawad Benzerhouni est titulaire du cycle supérieur de gestion de l’ISCAE. Il occupe actuellement le poste de directeur des Ressources humaines de l’Association Al Amana. - Mohamed Jawad Doukkali est titulaire d’un MBA en management et diplôme du cycle supérieur de gestion de l’ISCAE. Il est aujourd’hui directeur régional de Barid Al-Maghrib de la région du Nord. Leur travail a été sélectionné dans la catégorie “Master”.M. E. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc