×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Plan Marshall pour l’émigration

Par L'Economiste | Edition N°:1765 Le 11/05/2004 | Partager

Le gouvernement espagnol proposera à l’UE l’idée d’un programme d’aides économiques pour les pays d’où sont originaires les émigrants, surtout d’Afrique et Amérique latine. C’est ce qu’a affirmé dimanche dernier le quotidien madrilène ABC citant le leader du syndicat UGT (proche des socialistes), Candido Mendez. En effet, le chef de l’exécutif espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, avait communiqué cette initiative le 21 avril lors d’un entretien avec Mendez et le responsable de la Confédération européenne des syndicats (CES), John Monks. Cette initiative aurait un double objectif: aider des pays sous-développés et permettre à leurs ressortissants d’avoir l’opportunité de trouver un poste de travail dans leur pays.“Zapatero a engagé une réflexion sur une sorte de “plan Marshall” de coopération. Son intention est d’en faire part à l’Union européenne “, a expliqué Mendez. Par ailleurs, ce plan se veut être un engagement de la part de l’UE pour la reconstruction économique et sociale des pays, d’où viennent les émigrants. “C’est un processus complexe qui exige un effort économique permanent ainsi qu’une coordination des politiques de coopération de l’UE au moins pendant dix ans”, a insisté le leader de l’UGT. Il s’agit aussi d’un “acte de justice historique”, a ajouté Mendez dans une allusion à l’époque où les pays européens possédaient de nombreuses  colonies notamment en Afrique et en Amérique latine. Selon l’Institut national des statistiques, 2,66 millions d’étrangers vivent en Espagne. Les principaux groupes sont, par ordre décroissant, les Equatoriens (14,65% du total), qui, en 2003, ont ravi la première place aux Marocains (14,23%), suivis des Colombiens (9,18%), des Britanniques (6,06%), des Roumains (5,16%) et des Allemands (4,89%). Des ONG estiment à plus d’un million le nombre d’immigrants clandestins en Espagne.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc