×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Plan AzurSaïdia: L'espagnol Fadesa démarre les travaux en septembre

Par L'Economiste | Edition N°:1834 Le 17/08/2004 | Partager

. La 1re tranche prévoit 50 villas, 500 appartements, un golf, un port de plaisance et un hôtel. Sauf l'hôtel qui ne sera prêt qu'en 2007, Fadesa devra livrer le reste en 2006 L'aménagement de la station balnéaire de Saïdia est, sans doute, l'un des projets les plus importants destinés à promouvoir la partie orientale du Maroc. Confié au groupe espagnol Fadesa, dans le cadre du plan Azur, ce chantier est de nature à donner un coup de pouce réel au développement du secteur touristique en léthargie, dans cette région, depuis la fermeture des frontières avec l'Algérie. Baptisé désormais Méditerrania-Saïdia, le projet de Fadesa permettra de renforcer la capacité hôtelière régionale avec 16.000 nouveaux lits à l'horizon 2010. Les travaux pour la première tranche démarreront le mois prochain. Ceci consistera en la réalisation de 50 villas, 500 appartements, un golf, un port de plaisance et un hôtel. La date de livraison de ces infrastructures a été fixée pour 2006, sauf l'hôtel qui ne sera prêt qu'en 2007. Si les travaux de construction n'ont pas encore commencé, l'opération de commercialisation de la première tranche, elle, a déjà été lancée. Bien qu'elle ne soit fonctionnelle que depuis trois semaines, l'équipe commerciale de Fadesa à Saïdia a su décrocher pour autant quelques réservations pour les villas et les appartements. Pour les villas, les superficies proposées varient de 700 à 1.000 m2. Elles sont réparties en deux catégories: A et B. Lesquelles se distinguent en termes de superficie couverte (230 m2 pour A et 251 pour B). Quant aux prix, ils sont compris entre 2,56 millions de DH et 3 millions mille dirhams.Si pour les villas, les clients intéressés se contentent de réserver leurs résidences sur plan, ce n'est pas le cas pour les appartements. Car Fadesa offre la possibilité de voir, dans ses locaux, deux appartements témoins avant de conclure le contrat. Le premier, un F3 (2 chambres et salon), est proposé à 1,049 million de DH. Il s'étend sur une superficie de 97 m2, plus 20 m2 de terrasse. Plus grand, le F4 (3 chambres et salon) coûte 2,456 millions de DH et couvre une surface de 115 m2, plus 32 m2 de terrasse avec jardin.Le projet dans son ensemble (c'est-à-dire y compris les autres tranches) prévoit une offre répartie entre hôtels de 4 et 5 étoiles (huit en tout), villas de vacances et résidences touristiques. Au menu également: un espace résidentiel. Celui-ci accueillera 3.000 appartements et villas touristiques destinés à la vente. Autres infrastructures à réaliser dans le cadre de ce projet : une marina entièrement équipée et trois terrains de golf de 18 trous chacun. La station sera articulée autour de deux axes principaux. Commercial, le premier sera destiné à abriter notamment des bureaux, des magasins, des boutiques… Le deuxième axe, quant à lui, sera une zone de divertissement et d'animation culturelle et sportive (cinéma, palais des congrès, centre de thalassothérapie, parc aquatique …) Dans son engagement avec l'Etat marocain, l'aménageur-développeur espagnol s'est tenu à réaliser lui-même deux hôtels, le port de plaisance, les trois parcours de golf et les 3.000 logements. Le reste sera confié à d'autres investisseurs pour lesquels des terrains seront mis en vente. La construction et la gestion des infrastructures par ces promoteurs seront soumises au cahier des charges. A noter que le projet Méditerrania-Saïdia couvre une superficie globale de 713 hectares et s'étend sur 6 km de plage. Concernant le port de plaisance, il s'agit, en fait, d'une extension du port déjà existant. Placée sous la tutelle de l'Equipement, cette infrastructure a été réalisée en 2000 après trois ans de travaux. Constituée d'un port de pêche et d'un autre de plaisance, elle n'a jamais été opérationnelle. D'une capacité actuelle de 80 bateaux, le nouveau port est prédestiné à en accueillir 700. De notre correspondante, Amal TAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc