×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Plan Azur
Les travaux de la station Lixus sont lancés

Par L'Economiste | Edition N°:2208 Le 07/02/2006 | Partager

. Coup d’envoi royal donné hier à Larache. Investissement global: 5,53 milliards de DHLe coup d’envoi des travaux de la station Port Lixus a été donné hier, lundi 6 février, par SM le Roi Mohammed VI. Après les stations Mediterranea Saïdia et Mogador, Port Lixus est le troisième site balnéaire du Plan Azur à entamer son aménagement. La station Mazagan sera lancée, elle, en juillet 2006, indique une source proche du dossier. Rappelons que la convention de mise en valeur de Lixus a été signée le 15 octobre 2004 entre le gouvernement et le consortium formé de Thomas & Piron, L’Atelier S.A et Orco, retenu par appel d’offres (cf.www.leconomiste.com). Le groupement a eu un peu plus d’une année pour mettre au point son projet et, au final, un thème sera retenu. La station balnéaire aux charmes atypiques sera donc placée sous le concept du «wellness santé et nature». L’aménagement devrait s’étendre sur neuf ans, avec un découpage en cinq phases. L’ouverture du premier hôtel est prévue pour fin 2007, indique le ministère du Tourisme. La commercialisation, elle, a déjà commencé. La promotion du site a été entamée dès la signature de la convention, indique une source au ministère. L’aménageur serait même «plutôt satisfait de l’état d’avancement de commercialisation des parcelles, avec des prétendants assez sérieux», confie la même source. Huit terrains sur les 19 offerts sont encore disponibles, et ce, pour une capacité de 1.710 lits. A terme, la construction devrait permettre d’aboutir à la création de 12.000 lits dont 7.500 hôteliers. Le reste est prévu en résidentiel.Selon les prévisions, l’aménagement du site coûtera 1,4 milliard de DH. L’investissement en superstructures (hôtels, animation, loisirs, résidentiels…) devrait nécessiter, lui, 3,3 milliards de DH et l’infrastructure hors site, 270 millions de DH. Soit en tout, 4,97 milliards de DH, auxquels il faut rajouter 560 millions de DH apportés en fonds propres par l’aménageur.Quid du prix de vente des terrains? Celui-ci est de 500 DH/m2, hors subvention de l’Etat. Comme l’a rappelé le ministre du Tourisme, Adil Douiri, lors d’une rencontre avec le milieu des affaires le 3 février 2006 à Casablanca (cf.www.leconomiste.com), les parcelles sont subventionnées à hauteur de 50% avec un plafond de 250 DH/m2. Lixus est surtout connue à l’international pour son site archéologique, la fameuse cité phénicienne de laquelle elle tire son nom. Le site support de la station s’étend sur le plateau de Kmis Sahel, sur près de 461 hectares. Situé en bordure de l’océan Atlantique avec comme toile de fond la ville de Larache, Port Lixus bénéficie de bien des atouts: sa proximité avec Tanger puisque 80km seulement les séparent et ses nombreuses plages encore vierges. Le site profite d’une double façade: maritime et fluviale. Le territoire est, en outre, couvert par un épais massif forestier dunaire et d’un arrière-pays constitué de collines agricoles. Autant d’avantages que le ministère du Tourisme compte bien vendre aux investisseurs. Et ce sont les Espagnols qui se montreraient particulièrement agressifs dans l’acquisition.


Terrains à vendre

Le Plan Azur vise, à lui seul, la progression de la capacité d’accueil d’environ 80.000 lits dont 65.000 dans les destinations balnéaires et 15.000 dans les culturelles. En 2004, ce sont 10.000 lits de plus créés, indique Adil Douiri et seulement 5.000 en 2005... Alors que le gouvernement souhaite atteindre 15.000 lits annuels.Le Plan Azur, qui devrait mobiliser, in fine, près de 5 milliards d’euros d’investissements (soit environ 55 milliards de DH), vise, rappelons-le, la création de six stations touristiques intégrées sur six sites prioritaires: Saïdia (Berkane), Lixus (Larache), Mazagan (El Haouzia, El Jadida), Mogador (Essaouira), Taghazout (Agadir) et Plage-Blanche (Guélmin). Quatre des six stations sont d’ores et déjà concédées à des aménageurs. Saïdia au groupe espagnol Fadesa, Mogador au groupement belgo- français- hollandais, Thomas &Piron, L’Atelier SA, Orco et Risma (Accor). Mazagan est revenue au consortium maroco- sud africain Kerzner International, Somed CDG, Mamda et Mcma. Et Lixus, au même groupement qui a en charge Mogador, avec Risma en moins.Mogador, Saïdia et Lexus sont les seules à avoir encore des parcelles à céder. Pour Mogador, 1/3 des terrains d’hôtel est encore disponible, pour une capacité de 450 lits. Un village de maisons d’hôtes est également disponible, et le lotissement est en cours de réalisation. Pour Saïdia, 8 terrains sur les 29 attendent encore preneur, pour une capacité totale de 3.819 lits.Céline PERROTEY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc