×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

Piano : Concours international de piano à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:207 Le 07/12/1995 | Partager

Pour la 4ème année, l'Association Marocaine des Amis de Chopin nous offrait un plateau de choix avec 6 jeunes artistes venus d'horizons fort différents: Chine, France, Italie, Pologne, Serbie et Syrie.
La belle salle du complexe culturel de Sidi Belyout affichait pratiquement complet au soir du 30 novembre. En effet, cette manifestation, originale s'il en fut, est sûre d'avoir un impact particulier sur le public puisque c'est lui qui est appelé -se substituant à un jury professionnel- à juger "en son âme et conscience" les artistes pour l'attribution des prix.
Deux prix seulement pour 6 appelés, la tâche est malaisée mais, conscient de sa responsabilité, le public écoute avec attention, compare, et le choix final est presque toujours éclectique et ne suscite aucune protestation à la différence des jurys professionnels des concours souvent loin de faire l'unanimité.
Présentés par le Professeur Maryan Rybinsky, honoré de la présence de la grande artiste polonaise Mme Barbara Hesse-Bukowska venue tout exprès de Pologne, le concours s'est déroulé dans d'excellentes conditions.

Tous ces jeunes gens ne sont d'ailleurs pas des débutants, loin de là. Ils ont glané dans leurs pays respectifs et hors de leurs frontières de nombreux lauriers, mais ils venaient pour la premières fois en Afrique et ont donné le meilleur d'eux-mêmes.
A leur programme : un Chopin obligatoire - c'est le moins qu'on puisse faire - mais en leur laissant le choix parmi plusieurs morceaux, plus deux autres compositions librement choisies.
On a aimé la fraîcheur un peu timide de Krystina Tucka - elle avait le redoutable honneur après tirage au sort de passer la première. Les belles interprétations de la jeune Française dont les 20 ans en faisaient la benjamine, ont séduit plus d'un. Maryline Frasogne est d'ailleurs titulaire du 1er prix du Concours international Chopin à Marienbad.
Le Chinois Yuan Sheng a un jeu délicat et sensible, peut-être un peu trop confidentiel. Nazareno Carusi, l'Italien, a fait forte impression, ayant de plus le mérite de donner trois compositions: classique, un Scarlatti raffiné, romantique et du 20ème siècle, superbe sonate de Prokofiev. Racha Arodaky, parfaite ambassadrice du Liban, a, d'entrée de jeu, séduit une majorité d'auditeurs. Elève de Jacques Rouvier, que nous avons récemment entendu au Maroc, elle est d'ailleurs 1er prix du Conservatoire de Paris.

Enfin, Alexandar Serdar, venu de Serbie via Tokio (ce qui lui a occasionné quelques mécomptes horaires) s'est montré absolument remarquable dans son programme uniquement consacré à Chopin. Avant même le dépouillement des votes - effectué sur scène avec beaucoup de diligence, on savait qu'il s'agissait là du vainqueur. Le jeune homme de 27 ans a tous les atouts pour devenir un maître. Le 2ème prix a très justement couronné la belle Racha Arodaky dont la joie faisait plaisir à voir.
Tous les 6 ont été chaleureusement applaudis. Ils devaient le lendemain soir se faire à nouveau entendre et recevoir leurs récompenses. Je crois savoir que personne n'a été oublié dans la distribution. Des soirées à marquer d'une pierre blanche. Et l'on songe déjà au prochain concours. Un an est si vite passé!

Françoise FABIEN

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc