×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Performances boursières: Petites inquiétudes

Par L'Economiste | Edition N°:2257 Le 18/04/2006 | Partager

. Le volume multiplié par 4,6 à fin mars. Bond de 32,7% de l’indice vedette Masi. Attention à une correction brutale!«BILAN trimestriel remarquable» à la Bourse de Casablanca. Une note de recherche de BMCE Bourse, datée du vendredi 14 avril, fait ressortir une hausse de l’indice général à fin mars de 32,7% à 7.348,3 points. Le Masi pulvérise ainsi en trois mois la bonne performance de 2005 (+22,49%), et les analystes financiers de la filiale de BMCE Bank parlent de performances «bien au-delà des attentes des opérateurs». L’indice Madex, qui regroupe les grandes capitalisations les plus liquides de la place, s’apprécie pour sa part de plus du tiers à 5.863,2 points. La société de Bourse attribue cette exubérance à la confiance des investisseurs dans les principales valeurs cotées. Elle cite aussi les équilibres macro-économiques sauvegardés, les investissements étrangers d’envergure ainsi que la campagne agricole qui s’annonce prometteuse (cf. www.leconomiste.com). La performance du marché boursier généralisée à tous les secteurs a tiré dans son sillage la capitalisation qui s’est hissée de 34,8% à 340,2 milliards de DH. La hausse est d’autant plus frappante qu’elle s’est réalisée dans des échanges nourris. Sur les seuls trois premiers mois de l’année, le volume global traité essentiellement sur le marché central a plus que quadruplé sur un an pour atteindre 26,6 milliards de DH. Pour rappel, le marché central avait polarisé 38,3 milliards sur toute l’année 2005.A fin mars 2006, le spécialiste des engrais SCE a bénéficié de l’engouement avec un gain de près de 75%, le plaçant en première position. Il est suivi par la société de crédit à la consommation Sofac (+70,7%), Le Carton (+68,5%) et le raffineur Samir (+67,6%). Du côté des contre-performances, et qui ne sont pas légion, Papelera a cédé 10,3%, CTM 9,4% et LGMC 7,3%. Les grandes capitalisations ont, comme à l’accoutumée, concentré le plus gros du volume. Avec 21,4% du négoce sur le premier compartiment, Maroc Telecom, BMCE Bank (14,2%), ONA (11,2%) et Attijariwafa bank (8,7%) drainent à elles seules pour plus de la moitié des échanges.Mais l’envolée des indices n’est pas sans susciter des craintes des opérateurs, BMCE Bourse parlant même de «prémices d’inquiétudes quant à la formation d’une bulle financière». Car la valorisation du marché ne cesse de croître. Pour 2005, elle s’établit à 18,6 fois les bénéfices des sociétés cotées. Le PER pour 2006 est estimé à 17,6 fois les bénéfices prévisionnels du marché. Et pourtant, la société de Bourse formule des recommandations largement optimistes. Sur les 37 sociétés sur lesquelles elle a émis une recommandation, 29 sont à conserver (dont Aluminium du Maroc, Lydec et Maroc Telecom) et à peine 7 à sous-pondérer (dont Lesieur-Cristal, CIH et CTM). Les trois cimentiers cotés sont tous recommandés à conserver. La Banque Centrale Populaire sort du lot, BMCE Bourse recommande de sur-pondérer le titre dans les portefeuilles. A la date du 14 avril, les indices de la place casablancaise continuent sur leur lancée. Le Masi renforçait ses gains à 38,51% et le Madex à 41,03%.T. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc