×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Le lobby agricole s’organise

Par L'Economiste | Edition N°:2257 Le 18/04/2006 | Partager

. Naissance de la première confédération du secteur . Parmi les objectifs, constituer une force de négociation Les principales associations du secteur agricole unissent leurs efforts. Elles se constituent en collectif, portant le nom de Confédération marocaine de l’agriculture et de développement rural (Comader). L’acte de naissance de cette «première» date de samedi 15 avril à Rabat, où l’assemblée générale constitutive de cette nouvelle organisation a eu lieu. Quelque 35 associations professionnelles du secteur agricole et agro-industriel, dont 19 à caractère national, y ont pris part. Cet événement a été marqué notamment par la présence de Mohand Laenser, ministre de l’Agriculture, et Abdelouahed Radi, président de la Chambre des représentants. L’objectif de cette organisation est de «défendre les intérêts d’un secteur toujours en proie à des aléas de tout genre (naturels, structurels, humains, financiers, techniques et organisationnels)», a déclaré Ahmed Ouayach, président de la Comader et également à la tête de l’Association marocaine des semences et plants (AMSP). La Confédération ambitionne également de constituer un lobby représentatif des professionnels subissant de plein fouet le contexte d’ouverture économique dans lequel ils évoluent. Un contexte marqué notamment par l’entrée en vigueur de plusieurs accords de libre-échange et d’association (USA, Europe, Turquie mais aussi quatre pays arabes). Première conséquence, le taux de couverture des importations par les exportations agricoles ne cesse de se dégrader. D’où tout l’intérêt de la création de ce collectif, doté d’un conseil national et d’un conseil d’administration dont découlent 9 commissions, en plus de 16 antennes régionales. Pour mener à bien ses missions, la Confédération se positionne comme un interlocuteur «crédible et efficace ayant une capacité de négociation et de représentation». Ce titre est valable aussi bien vis-à-vis des pouvoirs publics que dans les négociations à venir avec d’autres pays. Elle se veut «strictement professionnelle et indépendante». Elle se fixe comme champ d’action les dossiers relatifs à l’agriculture dans son ensemble. Cela n’empêche pas un soutien pour résoudre les problèmes spécifiques à chaque filière et association. Des interventions pour la création, l’organisation et le regroupement par filières des associations faisant double emploi ou n’étant pas encore structurées entre également dans ses prérogatives. Au programme de la Comader dans l’immédiat, la mise en place de 9 fédérations: Fruits et légumes, plantes sucrières, filière céréalière, élevage bovin, élevage ovin et caprin, élevage avicole (FISA déjà constituée), agro-fournitures, cultures oléagineuses et produits oléicoles. La Confédération se garde cependant de se substituer aux associations existantes (un total de 350 en plus de 1.000 associations d’usagers d’eaux d’irrigation) et aux autres organisations professionnelles transversales, est-il indiqué.La création de la Comader s’inscrit dans la droite ligne des objectifs tracés par l’Etat. Un point sur lequel le ministre de tutelle a insisté lors de son intervention. Laenser est parti du constat que plusieurs handicaps grèvent toujours l’efficacité de l’action associative. A commencer par l’inadéquation entre la nature de ses activités et le cadre juridique actuel. Sans oublier les problèmes de financement et de gestion que connaissent de nombreuses associations professionnelles. Et le ministre d’annoncer la mise en place d’une stratégie pour y remédier. Celle-ci tourne autour de la réalisation d’études à court et moyen termes pour le développement du secteur associatif, la mise en place d’accords de coopération avec nombre d’organisations professionnelles et d’une disposition par filières de ces corporations.


Chantiers

Tous les chantiers de réforme devront profiter aux grands comme aux petits agriculteurs. L’avenir de ces derniers demeure cependant tributaire du développement d’une formule dont l’efficacité n’est plus à prouver: les coopératives agricoles. Au nombre de 2.700, elles regroupent 240.000 agriculteurs exploitant quelque 1,5 million d’ha et constituent 63% du tissu coopératif. «A l’actif de cette forme d’organisation, la collecte et la commercialisation des céréales et du lait, la modernisation des filières agro-industrielles, l’encadrement de l’élevage, la gestion d’eau d’irrigation…», a déclaré dans ce sens Hassan Lyoussi, président de l’Aspam. Beaucoup reste cependant à faire. A l’élargissement du nombre des adhérents et la rationalisation des modes de gestion, s’ajoutent la nécessaire modernisation des outils de production, la diversification des activités et l’assistance technique.


Conseil d’administration de la Confédération

Président : Ouayach Ahmed (AMSP)1er vice-président : Lyoussi Hassan (ASPAM)Les vice-présidents : Kandil Abdelkader (UNAPPS) : Zahidi Mohamed (ASPEM) : Elouiltiti my M’Hamed (COPAG) : Zamrag M’Barek (AMPCL) : Radi Driss (APAG) : Belkora Boubker (ADAM) : Yahi Mohamed (APROBA) : Benslimane Khalid (AMMS) : El Ghazoui Kacem (FOLEA)Secrétaire général : Fenniri M’Barek (ANOC)Secrétaire général adjoint : Zaidi Madkouri Mohamed (UNCAM)Trésorier : Zniber Seddik (ANEB)Trésorier adjoint : Liberi Abdelkader (ANPVR)Assesseurs - Alaoui Youssef (FISA) - Ben Cheikh Driss (FNIL) - Benchakroun Khalid (APS) - Aouad Omar (ASPRAM) - Mesfioui Nouredine (ANI) - Izem Abdelatif (FNM) - Mesnaoui Msaddek (FNEL) - El Hachimi Mustapha (ASPOT) - El Ouilani Boubker (CROP-LIFE) - El Hansali Mustapha (ASSO-ASMIPH)Tarik QATTAB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc