×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Oued Eddahab: Réforme de la pêche artisanale

Par L'Economiste | Edition N°:1928 Le 30/12/2004 | Partager

. La campagne de pêche du poulpe commencera le 1er février 2005Les réunions tenues mardi et mercredi au siège de la wilaya de Dakhla entre les autorités locales, l’administration centrale de la pêche maritime, les professionnels de la pêche artisanale dans la région et plusieurs présidents de conseils élus, ont abouti à la prise d’une série de mesures ayant pour objectif d’organiser le secteur de la pêche artisanale et de mettre les ressources halieutiques au service du développement durable de la région.Cette réforme a pour objectif de mettre fin à la surexploitation des ressources halieutiques et de les mettre au service du développement durable de la région.La première porte sur la poursuite de l’opération d’organisation du secteur de la pêche artisanale, notamment la mise à jour du registre des barques de pêche, dont le nombre est fixé à 2.500 unités, et l’organisation de leurs activités dans les zones où la pêche est autorisée, dans un délai ne dépassant pas le 20 janvier 2005.La réforme a également fixé le 1er février 2005, comme date de lancement de la saison de la pêche au poulpe, après la présentation, par les associations professionnelles, de la liste définitive des 2.500 barques autorisées à pêcher le poulpe, aux services du département concerné à Dakhla.Le plan prévoit également l’ouverture d’un bureau au siège de la délégation provinciale de la pêche maritime pour l’inscription des demandes des propriétaires des barques de pêche désireux de se reconvertir et ce, dans un délai ne dépassant pas le 20 janvier 2005. La plate-forme appelle également les professionnels de la pêche hauturière, côtière et artisanale à l’indemnisation des pêcheurs désireux de se reconvertir dans d’autres activités, autres que la pêche au poulpe.A cet égard, le ministère de tutelle compte réaliser une étude globale en vue de trouver les solutions relatives au financement de cette opération, en concertation avec l’ensemble des professionnels. (MAP) 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc