×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    OFPPT: Deux stagiaires sur cent recalés

    Par L'Economiste | Edition N°:565 Le 04/08/1999 | Partager

    L'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) a fêté ses lauréats. "Sur les 27.350 candidats aux examens de fin de formation, 26.803 ont passé le cap, soit un taux de réussite de 98%", a déclaré M. Mounir Chraïbi, directeur général de l'Office lors de la cérémonie de remise des prix. C'est dans une salle comble que s'est tenue le 23 juillet dernier, cette cérémonie en présence du ministre du Développement Social, de la Solidarité et de la Formation Professionnelle, M. Khalid Alioua.
    Ces jeunes lauréats ont tous à leur actif des stages effectués en entreprises. D'ailleurs, l'OFPPT multiplie les conventions avec le secteur productif pour augmenter leurs chances de trouver une place sur le marché de l'emploi. Ainsi, l'Office a signé des accords de partenariat avec Toyota, l'ONE, le groupe Schneider, le groupe Accor ainsi que Jacob Delafon, notamment. Côté formation par alternance, le nombre de bénéficiaires devra passer de 3.276 à plus de 5.500 la rentrée prochaine, soit une hausse de 68%. Ce système permet aux stagiaires d'effectuer au cours de leur cursus des séjours en entreprise. Aujourd'hui, les taux d'embauche pour les lauréats ayant suivi le mode alterné dépassent les 90%, indique M. Charaïbi.

    Pour ce qui est de l'insertion des diplômés chômeurs, le bilan depuis le démarrage du programme "Action-Emploi" s'élève à 30.775 recrutements. L'Office a aussi lancé un plan d'action qui prévoit de placer 35.000 personnes au cours de l'année prochaine. Par ailleurs, le nombre de personnes ayant fréquenté les centres de formation relevant de l'Office s'est élevé cette année à plus de 51.000 stagiaires inscrits dans les niveaux qualification, spécialisation, techniciens et techniciens spécialisés. Quant aux cours du soir, ils ont bénéficié à 13.000 participants. Ce chiffre a plus que doublé en cinq ans. D'ailleurs, l'Office compte redonner un nouveau souffle à ces cours(1). Objectif de la nouvelle réforme, doper le nombre de bénéficiaires et renforcer son positionnement sur le créneau de la formation continue.

    Malika EL JOUHARI

    (1) Cf L'Economiste du 23 juillet.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc