×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Note de conjoncture BAM
    Les huiles enflamment le portefeuille des ménages

    Par L'Economiste | Edition N°:2824 Le 21/07/2008 | Partager

    . Hausse de 26,9% à fin mai après 24,9% au mois d’avril5,4%. C’est le taux d’inflation à fin mai, soit 1,7 point de pourcentage de plus par rapport au mois d’avril. Le résultat aurait été pire si l’Etat n’avait pas mis plus de 10 milliards de DH dans la compensation des produits alimentaires et surtout dans le pétrole et le gaz. La note de Bank Al-Maghrib (BAM) pour les cinq premiers mois de l’année explique que cette hausse est due essentiellement au «renchérissement des produits frais, dont les prix ont affiché 8% au lieu d’une baisse de 1,7% un mois auparavant». Il s’agit particulièrement des prix des légumes frais qui ont grimpé de 11,4%, du poisson frais (+7,9%) et des viandes (+6,9%). Ces produits inscrits à la baisse à fin avril avaient joué un rôle d’amortisseur modérant ainsi les pressions inflationnistes. Leur augmentation durant le mois de mai a donc amplifié ces tensions, d’où le taux d’inflation de 5,4% annoncé. En ce ne sont pas les produits alimentaires de base qui font exception dans cette tendance haussière. Les prix des produits laitiers ont augmenté de 5,3%. Quant au corps gras, la hausse est toujours aussi spectaculaire: 26,9% à fin mai après 24,9% un mois auparavant. Les huiles, de table notamment, traduisent clairement l’impact que peut avoir un renchérissement de matières premières à l’international sur les prix du produit fini d’un pays producteur. Des prix qui, faut-il le rappeler, sont libres au Maroc. En revanche, la hausse des produits laitiers reste modérée bien qu’il y ait une tension sur le lait en poudre sur le marché international. L’explication réside dans le fait que l’amont de la filière est assez développé pour répondre à la bonne partie des besoins des firmes (Centrale Laitière, Nestlé, et les autres). Ces dernières sont en fait très impliquées dans le développement de cet amont agricole pour assurer leur approvisionnement.L’inflation sous-jacente, elle, est passée de 4,8% en avril à 4,9% à fin mai. «Un niveau qui demeure élevé», commente Bank Al-Maghrib. La tendance à la hausse est alimentée par le renchérissement des denrées de base mais aussi par les prix de certains biens et services, notamment les rubriques «restaurants, cafés et hôtels», «articles divers» et «matériels et articles de cuisine». Les trois ont respectivement augmenté de 2,6%, 1,8% et 3,3%. La hausse de ces trois groupes de produits peut être liée à des facteurs exogènes, comme la hausse des cours de matières premières à l’international. Mais, la hausse de la demande est également un facteur à prendre en considération. La consommation des ménages marocains connaît une évolution significative. Les produits ménagers, dernière génération si possible, deviennent incontournables pour les familles, et pas seulement les plus jeunes d’entre elles. Aussi, les sorties et voyages sont devenus des habitudes de plus en plus ancrées dans le mode de consommation du marocain moyen. La demande des non-résidents, liée à l’embellie que connaît le secteur touristique, contribue aussi à cette hausse.Du côté des produits manufacturiers, les résultats de l’enquête de conjoncture de BAM font ressortir une augmentation des prix des produits finis industriels durant le mois de mai. Les chefs d’entreprise tablent sur une poursuite de cette tendance à la hausse pour les trois prochains mois de l’année. Pour rappel, BAM a revu ses prévisions d’inflation pour l’année 2008. Elle table désormais sur un taux de 2,7% à la fin de l’année au lieu de 2,2%.Nabil TAOUFIK

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc