×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    Nestlé : Rush sur la cuisine italienne authentique

    Par L'Economiste | Edition N°:51 Le 29/10/1992 | Partager

    Le géant suisse Nestlé mise de plus en plus sur le créneau de la cuisine italienne authentique. Pour se positionner sur ce marché estimé à quelque 27 milliards de Francs suisses, produits et réseaux confondus, et dont il veut prendre le leadership, le groupe agro-alimentaire entend jouer sur la marque Buitoni, rachetée en 1988 à l'italien Carlo De Benedetti. Aujourd'hui, Buitoni réalise un chiffre d'affaires d'un milliard de Francs suisses et est présent dans 49 pays. Ce leader des pâtes fraîches aux USA vient de construire au Japon une unité dans le même segment.
    "C'est dans la cuisine italienne que l'on trouve le meilleur équilibre entre les trois critères essentiels: santé, plaisir et prix", affirme M. Ramon Masip (51 ans, il a présidé pendant longtemps Nestlé Espagne et s'apprête à prendre dans quelques semaines la présidence de la Direction Générale alimentation de Nestlé). Et d'ajouter, "nous voulons en cinq ans porter à trois milliards de Francs suisses le chiffre d'affaires total de Buitoni".
    Selon M. Peter Brabek, Directeur Général en charge du marketing de Nestlé, Buitoni est considéré, avec Nestlé, Nescafé, Herta, Findus, Friskies et Carnation, comme l'une des dix marques stratégiques du groupe. Il s'agit en fait de la marque qui dispose "du plus fort potentiel de croissance dans les dix ans", précise-t-il.
    Dans l'objectif de s'imposer sur ce nouveau "gisement" , qui a connu dernièrement le rush de BSN avec Panzani, de Mars avec Dolmio mais aussi celui d'Unilever et de Philip Morris, le groupe helvétique va mettre en oeuvre une stratégie "de marque mondiale et généraliste", traduisant ainsi la volonté de lier la marque à ses racines et à l'authencité italienne. L'inauguration de la Casa Buitoni, où a vécu Giulia Buitoni, la fondatrice du groupe, et qui a été surélevée pour la construction en sous-sol d'un centre de recherche et de cuisines expérimentales dédiés à Buitoni, précise la stratégie de Nestlé.
    Malgré l'émergence de ce nouvel Eldorado, M. Masip ne cache pas que ses ambitions pour l'eau minérale Perrier, récemment acquise, sont tout aussi grandes.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc