×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Musiques sacrées
Fès: Grande tournée aux Etats-Unis pour vendre le Festival

Par L'Economiste | Edition N°:1711 Le 24/02/2004 | Partager

. La 10e édition sera un bouquet des moments fortsDu 28 mai au 5 juin prochains, la capitale spirituelle vivra au rythme des spectacles des musiques sacrées. Fès accueillera quelque 400 artistes venus des quatre coins du monde. Des grands concerts sont prévus pour cette 10e édition du Festival qui a pour thème “Traces de lumières”. Au total, 9 millions de DH seront consacrés à l'événement cette année. Un montant qui englobe le coût des rencontres de Fès et celui du festival dans la ville. C'est ce qui a été dévoilé lors d'une conférence de presse tenue vendredi à Fès. Selon Mohamed Kabbaj, président du Festival, l'édition de cette année sera un bouquet des moments forts. Y participeront les gospel, Youssou N'Dour, Sabah Fakhri, Mohamed Rouicha… des artistes qui ont fait salle comble l'édition précédente. “Grâce à ces artistes, le Festival a acquis une renommée internationale. Ce festival a pu se faire une place. Durant 10 ans, tous les programmes prévus ont été respectés à la lettre”, souligne Kabbaj. D'ailleurs, les chants spirituels, le colloque et les différentes manifestations de la dernière édition ont connu un grand succès. D'après ses organisateurs, le Festival a attiré de dizaine de milliers de personnes. A Bab Makina et au Musée Al Batha, pas moins de 40.000 personnes ont été au rendez-vous. Bab Boujloud, quant à elle, a réuni plus de 8.000 personnes pour le spectacle de Rouicha. Pour cette édition, le Festival veut séduire les Américains. Une délégation marocaine effectuera, à partir du 6 mars prochain, une tournée promotionnelle aux Etats-unis, affirme Faouzi Skali, directeur du Festival. Pendant leur séjour, les conférenciers marocains devront exposer le programme du Festival et le produit touristique de Fès à 30.000 personnes. Une clientèle qui, une fois convaincue par la qualité de la manifestation, payera 3.000 $/personne pour assister au Festival de Fès, note Kabbaj. Les organisateurs ont aussi publié 60.000 brochures. A noter que l'an dernier, le Festival s'est déroulé en toute sécurité. La capitale spirituelle n'avait jamais vu, auparavant, autant de forces de l'ordre. Pour accéder à Bab Makina, tout le monde devait passer le contrôle. “C'était le 1er examen du Maroc après les événements du 16 mai et on l'a réussi ”, explique Ahmed Arafa, wali de la région Fès-Boulemane. Pour lui, le Festival des musiques sacrées est devenu le plus grand festival au Maroc. “A travers ce festival ainsi que ceux du Malhoun et de Sama'a, le tourisme à Fès aura un nouveau souffle”, conclut Arafa.


Des ordinateurs pour une maison des jeunes

. L'opération qui a coûté 135.000 DH est à l'initiative du Rotary Club Après avoir restructuré l'école Guebgueb située dans la communauté de Aïn Bouali, le Rotary Club Fès-Karaouiyine (RCFK) revient à la charge. Jeudi dernier, une autre action a été initiée à la maison des jeunes de Aïn Allah (Commune de Sbaâ Rouadi). Il s'agit d'un don d'ordinateurs pour équiper un centre informatique. L'inauguration a eu lieu en présence du gouverneur du Rotary Club International-district 9010, et Mohamed Anis, gouverneur de la province de Moulay Yaâcoub. En effet, le Rotary Club a équipé cette maison d'une dizaine d'ordinateurs et d'appareils annexes. Des programmes de formation et de loisirs ont été également installés. L'opération a coûté une enveloppe de 135.000 DH. Il est prévu aussi de connecter ces machines à Internet. “L'objectif est de désenclaver virtuellement ces jeunes défavorisés mais aussi de banaliser l'outil informatique”, indique un membre du RCFK. Lors de la cérémonie, une convention de partenariat a été signée entre le RCFK et la délégation du ministère de la Jeunesse. Le secrétariat d'Etat chargé de la Jeunesse financera les travaux de construction et d'aménagement d'un terrain omnisport au profit des jeunes de Sbaâ Rouadi. D'une superficie de 800 m2, ce terrain sera prêt dans 3 mois et sa réalisation coûtera 200.000 DH.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc