×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Multimédia: Croissance éclair chez Ubisoft Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:471 Le 25/03/1999 | Partager

· L'effectif passe de 5 à 75 personnes en un an

· Les ingénieurs sont puisés à la source

· 2 nouveaux jeux en phase de préproduction


L'explosion des ventes des PC et de l'industrie des loisirs a fait grimper l'activité d'Ubisoft, l'éditeur français des CD-Rom de jeux. La filiale(1), installée à Casablanca, fonctionne à plein régime.
En l'espace d'une année, elle a décuplé son effectif. "Nous sommes passés de 5 personnes à l'ouverture de la filiale à 75 personnes aujourd'hui", fait observer M. Stéphane Faureau, responsable de la filiale. La raison est toute simple. Selon lui, les ingénieurs informatiques sur le marché français commencent à s'épuiser. Le marché marocain présente des opportunités attrayantes pour ce jeune(2) producteur, éditeur et diffuseur de logiciels de loisir interactif. D'ailleurs, Ubisoft Maroc a passé un contrat de partenariat avec des écoles d'ingénieurs (Ecole Mohammedia d'Ingénieurs ou Ecole Nationale Supérieure d'Informatique et d'Analyse des Systèmes), selon lequel les stagiaires sont directement pris par la filiale. Les trois premiers stagiaires sont devenus chefs de projet, explique le responsable de la filiale. Ils s'occupent aujourd'hui du développement de deux nouveaux jeux, actuellement en phase de préproduction. Il s'agit d'un jeu avec des figurines Playmobil et un circuit de Formule1 qui s'appellerait Monaco.

Piratage


Par ailleurs, la conception d'un jeu peut prendre jusqu'à un an et mobilise 8 à 12 personnes par équipe. Entre infographistes, chefs de projets, graphistes modeleurs et animateurs, les équipes sont nombreuses et nécessitent beaucoup de personnes. Cette organisation autorise chacun des studios à exprimer pleinement son talent. La filiale de production compte bientôt intégrer le métier du son et arriver en 1999 à 130 ingénieurs.
Pour Ubisoft, le métier de conception d'un jeu va de pair avec le rythme des nouvelles technologies. Les dernières évolutions permettent donc d'élaborer des jeux plus riches et plus conviviaux avec des scénarios captivants. Toutefois, ils n'échappent pas au piratage avec la duplication des jeux sur un CD-Rom vierge vendu à un prix défiant toute concurrence. Pour contrer les crackers (pirates), Ubisoft utilise une double protection qui consiste d'une part à l'extension du CD-Rom (plus de 74 mn) et d'autre part à insérer ou cacher des tests dans le code informatique.
L'histoire d'Ubisoft, PME familiale, est un véritable conte de fées. Pour soutenir son développement, les frères Guillemot ont ouvert le capital de l'entreprise. La famille fondatrice ne détient plus que 52,24% du capital, le reste étant réparti entre les salariés et la Bourse. En 1997/98, Ubisoft a réalisé un chiffre d'affaires de 632 millions de FF (1FF=1,65), en hausse de 83,7%.

Radia LAHLOU

(1) Cf l'Economiste du 12 février 1998.
(2) La société Ubisoft a été créée en 1986 à l'initiative des frères Guillemot, passionnés par l'édition multimédia.


· L'Egypte veut vulgariser l'accès à Internet
Le gouvernement égyptien veut permettre l'accès à Internet pour les populations les plus défavorisées.
Des centres gratuits seraient implantés sur tout le territoire. A travers cette initiative, qui bénéficiera du soutien de l'ONU, l'Egypte veut lutter contre l'analphabétisme et la pauvreté.
Le taux d'analphabétisme en Egypte est de 50% alors que 14 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de la pauvreté.
L'abonnement à Internet (24 et 36 Dollars) reste cher dans un pays où le revenu moyen par personne avoisine les 600 Dollars. A travers la création de ces centres, la direction de l'Institut régional pour la technologie de l'information compte atteindre un million d'internautes en Egypte dans dix ans contre 120.000 actuellement. Ce qui signifie que 1,25% de la population -qui sera alors de 80 millions d'habitants- aura accès au Web, contre un taux de 0,2% aujourd'hui.
L'Egypte figure parmi les premiers pays arabes à avoir introduit Internet au début des années 90.
Cependant, elle reste classée parmi les moins dynamiques de la région. En effet, l'Egypte vient derrière Bahrein, la Jordanie, le Liban, Oman, le Koweit, le Qatar et les Emirats, selon des estimations de la Banque Mondiale.

· L'un des plus importants réseaux Internet au monde
Deux entreprises du groupe canadien BCE ont lancé le premier segment d'un réseau Internet en fibres optiques, ultra-rapide et de grande capacité.
Internet connaît une croissance de 10.000% par an. Ce qui dope la demande en réseaux d'une plus grande fiabilité et les rend plus rapides et moins coûteux. En effet, la lenteur rencontrée lors de l'accès au Web est responsable d'une importante perte de productivité, selon les responsables du projet.
D'après ses concepteurs, ce réseau qui reliera dans un premier temps les villes de Toronto, Winnipeg (Canada) et Chicago (Etats-Unis) est considéré comme le plus puissant du monde. De plus, sa fiabilité serait mille fois supérieure à ceux qui existent déjà, selon les dirigeants de Nortel.
Ce nouveau système sera surtout utilisé par les grandes entreprises pour leurs services de téléphone, courriers électroniques, signaux vidéo, accès au Web et activités de commerce électronique.



  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc