×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Mondial de l’automobile
Opération séduction des constructeurs
De notre envoyé spécial à Paris Saïd MABROUK

Par L'Economiste | Edition N°:2381 Le 12/10/2006 | Partager

. Une soixantaine de nouveaux modèles. Les concepts-car chouchoutés. Des gammes encore plus attractivesFinie la sobriété, abandonnée la mesure constatée lors des derniers salons de Francfort et Genève. Le Mondial de Paris, cuvée 2006, s’annonce séducteur. Pendant deux semaines (le salon prendra fin le 15 octobre), au fil des stands hauts en couleur, les visiteurs vont découvrir combien les constructeurs peuvent faire rimer exigences industrielles et imagination, pour peu qu’on leur lâche la bride. Un constat qui touche toutes les catégories, des citadines aux grands 4x4 de luxe. L’épanouissement des trois marques françaises est symptomatique du dynamisme qui semble régner dans les bureaux d’études. Renault, Citroën et Peugeot dévoilent tous un concept-car aussi excitant qu’avant-gardiste. Placé sous le signe du « plaisir de conduire made in Renault », le stand du Mondial de l’automobile décline ce thème à travers des modèles exposés en avant-première mondiale et des zones thématiques dédiées au plaisir de vie à bord, de conduite et des sensations sportives. Carlos Ghosn, PDG du groupe Renault, dévoile sous la forme de show cars, deux des 26 modèles qui seront lancés dans le cadre du plan Renault Contrat 2009: Twingo Concept, qui préfigure la remplaçante de l’actuelle Twingo et Koleos Concept, qui concrétise l’élargissement de l’offre de la marque au losange sur de nouveaux créneaux automobiles, tant celui des 4x4 que celui des cross-over. Pure étude de style, le concept-car Nepta, grand cabriolet quatre places, souligne la volonté du constructeur français d’asseoir sa présence dans le segment haut de gamme à l’horizon 2010. Il s’agit d’une «offensive produits inédite dans l’histoire de Renault», martèle Carlos Ghosn, avant de préciser qu’à partir de 2007, 8 produits seront commercialisés en moyenne chaque année. Par ailleurs les évolutions de la gamme existante se poursuivent avec nouveau Scénic, Mégane GT, Mégane F1 Team R26, Clio Campus, Modus nouvelle collection et Espace Alyum Plus. Une nouvelle génération de moteurs vient enrichir la nouvelle gamme: le 2.0 dCi, le premier moteur de l’Alliance (Renault-Nissan).Commercialisé depuis janvier, il offre le meilleur rendement de sa catégorie, selon les responsables de Renault. Dans la même veine, le TCE 100 (Turbo Control Efficiency). Moins gourmand en carburant, ce moteur essence sera commercialisé début 2007.Chez le constructeur aux chevrons (Peugeot-Citroën), revigoré par le lancement réussi de la C3 il y a 4 ans, c’est le prototype C-Métisse qui monopolise l’attention. Et pour cause: peinture rouge métallisée aux reflets noirs, ligne de coupé à quatre portes, habitacle digne d’un cockpit de jet, motorisation hybride diesel et électrique… Le fruit du travail de l’équipe de Gille Vidal, responsable des concepts Citroën, saute aux yeux dès que l’on arrive au stand Citroën. Chez Peugeot, c’est la 908 RC, exposée à moins de trente mètres de sa cousine, qui tient la vedette. Sa ligne de limousine, dont certains pensent qu’elle préfigure le style de la future 608, dissimule le moteur V12 diesel de 700 chevaux, qui sera utilisé aux 24 Heures du Mans en 2007. Une débauche de puissance illustrée par le très remarqué concept Nepta, un véritable chef d’œuvre signé Renault. Inspiration navale de rigueur pour ce cabriolet quatre places à la poupe fuyante et équipé d’un 6-cylindres développant 420 ch. Son profil, s’inspirant des fameux Riva, appréciés des amateurs de bateaux à moteur, se singularise par ses ouvrants gigantesques regroupant portes, ailes et capot arrière.. Accélérateurs de passionLes plus sportifs vont être servis: chaque stand affiche au moins un modèle à la mécanique vitaminée. Tous les segments et toutes les fourchettes de prix sont concernées, depuis la petite Suzuki Swift-Sport (125 ch) jusqu’à l’élitiste Mercedes McLaren SLR722 (650 ch) au prix catalogue de 450.000 euros (soit 5 millions de dirhams). Porsche présente sa nouvelle 911 Targa, avec son magnifique toit en verre et uniquement disponible en version quatre roues motrices (325 ch et 355 ch). Autre arrivée: celle du Cayman (245 ch), petit frère rageur du Cayman S (295 ch). Chez Audi , la famille des déclinaisons «S» s’enrichit de la S3. Basée sur une A3 trois portes, cette teigne, seulement disponible en transmission intégrale quattro, reçoit un quatre cylindres turbo de 265 ch pour des performances de premier ordre. Un moteur repris, en version 240 ch sur la séduisante Seat Léon Cupra. Équipement sobre, traction-avant, finition moins cossue, permettent à l’espagnole de s’afficher au prix compétitif de 26.500 euros. Autre défi relevé par Seat le nouveau modèle Altea XL. C’est une variante qui s’adapte aux besoins des familles nombreuses et attirées par la ligne et l’image sportives que le modèle dégage.. Allier plaisir et fonctionnalitéNouveauté attendue, la série 3 Coupé tient le premier rôle sur le stand BMW. Quatre places strictes mais une habitabilité en hausse, la nouvelle génération de cette bavaroise au sang chaud compte sur son moteur six cylindres de 306 ch pour séduire. En attendant la version cabriolet, prévue l’an prochain, les amateurs de découvrables peuvent se tourner du côté de Mazda. La firme nippone présente le Roadster Coupé, variante à toit rigide du célèbre MX5. Beaucoup plus rare, la 8C competizione signe le retour d’Alfa Roméo sur le marché des GT : équipée d’un V8 de 420 ch, l’italienne affiche des formes sensuelles en hommage au passé glorieux de la marque. Si le rouge vous tient à cœur mais que votre portefeuille ne suit pas, Honda tient la solution avec la Civic type R. La concurrente des Seat Léon FR et autre Mini Cooper S revient avec quatre cylindres rageur de 200 ch et un habitacle agréable. Plus calme, bien qu’annoncée en version T5 portée à 200 ch, la Volvo C30 marque l’arrivée du constructeur nordique sur le segment des compactes premium. Uniquement en version 3 portes, quatre places, un hayon vitré, la petite suédoise entend venir troubler les références allemandes. Chez Mercedes, le Mondial est marqué par l’introduction du CL, énorme coupé de cinq mètres aux caractéristiques techniques époustouflantes. V8 ou V12 jusqu’à 517 ch, radar anticollision, vision de nuit, suspension pneumatique, les CL500 et CL600 seront les fers de lance du savoir-faire maison. Les familles ne sont pas oubliées pour autant. Monospaces ou 4x4 urbains chics, les allées regorgent de solutions pour accueillir femme et enfants sans rogner le plaisir de conduire. La Citroën C4 Picasso, de 5 à 7 places, vient chasser sur les terres de la Renault Grand Scenic. La Nissan Quashquai, une première mondiale, se voit opposer la dernière génération du Honda CRV, référence de la catégorie. Les fans d’exotisme, enfin, se tourneront vers les trublions américains signés Jeep, Dodge ou Chrysler.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc