×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Messagerie rapide : Les organismes de transport concurrencent la Poste

Par L'Economiste | Edition N°:192 Le 10/08/1995 | Partager

L'intérêt des transporteurs de voyageurs ou de marchandises pour la messagerie rapide émane avant tout de la pression de la demande de la clientèle. En effet, à côté de l'ONPT, la CTM comme l'ONT ont engagé une réorganisation de leur service messagerie, créneau jugé porteur. Disposant déjà d'une logistique adéquate, les deux institutions ciblent néanmoins des catégories de clientèle distinctes.


La messagerie rapide suscite un regain d'intérêt tant auprès de la CTM que de l'ONT.
Disposant déjà de l'infrastructure nécessaire pour acheminer courriers et colis, ces organismes ont procédé à la réorganisation de leur service. "La demande existe, l'infrastructure en termes de parc de véhicules et de réseau de distribution également, seul un effort de restructuration du service et de marketing a du être fourni", précise M. Abdelali Ennaciri, chef du service messagerie de la CTM.
La messagerie, précise-t-il, consiste avant tout à transporter
le petit courrier, mais concerne également le colis.
La messagerie nationale recourt au réseau routier ou ferroviaire et nécessite un nombre élevé de centres d'expéditions.
L'ONPT via la Poste reste le prestataire traditionnel du service courrier accéléré.
La Poste propose donc sur le plan national un service d'envois, distribués dés le lendemain du jour de dépôt. Pour maintenir ses parts de marché face à la concurrence d'opérateurs publics et privés, la Poste lance le produit "Rapid J" qui permet la réception des envois le jour même du dépôt par l'expéditeur.
Selon les responsables, la Poste détient 40% du marché du courrier express. Son parc est composé de 300 véhicules, mais elle utilise aussi les services de 836 transporteurs privés.

Expédition contre remboursement


La CTM, quant à elle, assure l'acheminement du petit courrier et des colis de poids moyen sur le territoire national, son atout étant la régularité des dessertes, l'extension de son réseau et la célérité du service. Pour développer cette activité, restée jusque-là marginale, la CTM a mis en place en 1984/86, un département spécifique pour la gestion et le suivi de la messagerie rapide. "Le chiffre d'affaires a connu un bond de 25% dès la première année", précise M. Ennaciri. Parmi les formules proposées, figurent les produits sans caractère commercial, notamment les expéditions simples et express, avec paiement à l'envoi ou au retrait. Par ailleurs, l'expédition contre remboursement attribue au transporteur le rôle d'intermédiaire de vente, puisque ce dernier perçoit le chèque de paiement au nom de la CTM. "La CTM rembourse le fournisseur 48 heures après le retrait s'il opte pour la formule rapide et sinon au bout de 15 jours". Les derniers produits lancés portent sur le
contre-remboursement et le virement bancaire. De plus, deux camions et quatre fourgonnettes assurent le ramassage et la livraison à domicile sur Casablanca.
Outre les particuliers et les entreprises, la CTM détient 300 clients en compte qui génèrent 30% de son chiffre d'affaires.
La facturation est régie par l'Arrêté ministériel de 1971 qui fixe le tarifs maxima pour transport de voyageurs. Cependant, des commissions supplémentaires sont appliquées "selon l'état de la route et en fonction de la clientèle ciblée".

Le poids moyen passe de 100 à 25kg


L'ONT, pour sa part, s'est engagé à impulser le volet messagerie depuis février 1994, parallèlement à son activité d'affrètement auprès de gros porteurs. Outre l'agence de messagerie de Casablanca, l'ONT a développé le ramassage, la livraison et le groupage des colis. L'investissement en parc de 17 véhicules de petits tonnage (2 à 8 tonnes) est évalué à 5 millions de DH. "Le poids moyen du colis transporté est passé de 100 à 25 Kg, avec 23 tonnes traitées par mois", précisent les responsables. Cela prouve, concluent-ils, que l'ONT dessert de plus en plus les particuliers et les entreprises qui procèdent à de petites expéditions fractionnées.
Cependant, il est à préciser que le rôle de l'ONT, en tant qu'intermédiaire entre expéditeur et transporteur, se limite au ramassage et à l'expédition des colis. Le transport est donc confié aux transporteurs publics ou privés. "Nous n'assurons le transport qu'en cas de défaillance de l'initiative privée".
L'ONT propose par ailleurs le contre-remboursement, effectué dans un délai maximum de 15 jours après la date de retrait de la marchandise. "De plus, nous garantissons le paiement du fournisseur même en cas d'insolvabilité de son client et prenons alors en charge la procédure de recouvrement de la créance".
Cependant, les responsables reconnaissent que la CTM est plus avantageuse pour le transport de colis pesant moins d'une tonne, du fait de la régularité et de la célérité des livraisons.
La facturation est fixée par Arrêté ministériel régissant le transport de marchandises.

Mouna KABLY.



Courrier express international

L'activité requiert un réseau international étoffé


Pour ses expéditions à l'étranger, l'ONPT recourt aux compagnies aériennes. La Poste propose à cet effet un service international rapide par le biais de son adhésion au réseau EMS (Express Mail Service) et en partenariat avec des opérateurs internationaux privés.
La messagerie internationale nécessite un professionnalisme particulier, notamment en matière de procédure de dédouanement, de transit et de règlement. De plus, elle s'appuie sur une logistique et un réseau de correspondants hors frontières.
Installé depuis dix ans, DHL (Document Handling Ltd) s'est doté d'une logistique informatique visant à moderniser la transmission des données. "Celle-ci est devenue comparable à celle des sociétés européennes du point de vue de la rapidité et de la qualité ", indique M. Yann Fourdriniez, directeur général de DHL Maroc. Le retard qui existait jusque-là par rapport à l'Europe sera totalement comblé d'ici la fin 1995.
DHL devient un véritable partenaire dans le développement économique d'une région, "car pour conquérir des marchés par voie d'appels d'offres internationaux, l'entreprise locale doit être capable de répondre en temps et en heure".

DHL assure la livraison des colis expédiés de l'étranger sur Casablanca, la part des autres villes restant minime. En effet, la clientèle de Casablanca représente à elle seule 50% de la clientèle en compte de DHL. Actuellement, sont desservies Marrakech, Tanger, Agadir, Rabat et bientôt Fès, Meknès. Les investissements effectués sur ces villes ont été réalisés en prévision du développement futur de leurs activités économiques.
L'activité de DHL concerne la livraison de documents et de colis. Les documents ne sont soumis ni à la taxation, ni au contrôle douanier et bénéficient donc d'une procédure simplifiée. En revanche, la gestion des colis est plus lourde, puisque DHL se charge de toutes les formalités de transit et de dédouanement. L'avion acquis par DHL Aviation assure le transport quotidien
Casablanca/Madrid/ Bruxelles. Le dispaching sur le monde entier est effectué à partir de Bruxelles, centre de traitement des expéditions.
Pour les colis, la clientèle est constituée principalement d'industriels tenus de livrer les échantillons dans des délais très courts, notamment le textile et l'agro-industrie. L'activité saisonnière de ces sociétés impose une souplesse dans la gestion et le suivi du courrier en période de pointe.

Mouna KABLY.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc