×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Marrakech: Les bus panoramiques de retour

Par L'Economiste | Edition N°:3362 Le 15/09/2010 | Partager

. Alsa en est le gestionnaire . 2,75 millions de redevance annuelle A nouveau, les bus panoramiques sillonnent la ville de Marrakech. Depuis mars dernier, ces fameux bus rouges à toit ouvert ne circulaient plus. Et pour cause, le contrat qui liait le Conseil de la ville à la société gestionnaire avait pris fin en février. La ville a lancé un nouvel appel d’offres en novembre 2009. Et c’est le transporteur urbain, Alsa, associé à la société Julia Travel, qui a remporté l’adjudication pour un nouveau contrat de concession de 5 ans. Pour ce faire, les adjudicataires ont créé une nouvelle Sarl sous le nom de Alsa city tours. Le transporteur espagnol qui exploite le réseau de transport urbain à Marrakech était le mieux-disant. Il devra payer à la ville une redevance annuelle de 2,750 millions de DH pour assurer la gestion déléguée du transport touristique. Un circuit panoramique dans des autobus aux toits ouverts, une visite de la ville et de ses monuments historiques, c’est ce qu’offre désormais ce service au prix de 140 DH pour toute la journée. Un service calqué sur ce qui est proposé dans d’autres villes touristiques en Europe. Quatre autocars à deux niveaux d’une capacité de 81 personnes, fabriqués en Espagne et dotés des toutes dernières technologies, viennent d’être livrés. Ils circulent depuis vendredi dernier dans les principales artères de la cité ocre avec deux circuits et 25 points d’arrêt. Rappelons que le même concessionnaire avait exploité pendant 5 ans cette concession sous la marque Marrakech Tour et qui fait aujourd’hui l’objet d’une bataille judiciaire (cf. www.leconomiste.com du 28 décembre 2009). Et c’est le conseil municipal qui sort visiblement gagnant. Alors qu’en 2005, le gestionnaire (Alsa et associé) avait remporté la concession pour une redevance annuelle de 68.000 DH, l’actuel Conseil de la ville a mis la barre très haut en multipliant par 5 cette redevance. Pour Alberto Perez, patron d’Alsa, cette charge représente 30% du chiffre d’affaires à réaliser sur ce service. «Ce qui demeure très intéressant», affirme-t-il. Pour rappel, la société espagnole Alsa s’est installée en 1999 à Marrakech après avoir obtenu -suite à un appel d’offres- la gestion du transport urbain dans la ville. Dès le départ, le groupe avait affiché ses ambitions: élargir sa présence dans tout le pays et investir dans des créneaux spécialisés comme le transport touristique. A Marrakech, il a pu élargir sa zone d’action au transport périurbain. Au total, il détient maintenant 35 lignes avec une flotte de 172 véhicules. Il vient de démarrer ses activités à Agadir après avoir remporté l’appel d’offres pour le transport urbain dans la Perle du sud.


Ouverture d’un café latino
. Il s’agit d’une franchise allemande . Un investissement de 25 millions de DH La page de la crise dans le touristique est tournée. La preuve, les investissements, notamment dans l’industrie des loisirs, reprennent à Marrakech. Ainsi, un nouveau concept de café latino vient enrichir l’offre dans la capitale du tourisme national. Il s’agit du Café Lobo qui a ouvert ses portes le 13 septembre dans le quartier de l’Hivernage. Rappelons que Marrakech compte quelque 200 restaurants sans parler des cafés et autres bistrots. Avant la fin de l’année, d’autres enseignes internationales et aussi nationales ouvriront également leurs portes à l’instar du français Paul. Café Lobo inaugure le démarrage d’une franchise allemande qui compte couvrir tout le Royaume selon son promoteur Othmane Benslimane, déjà à l’origine de l’Extrablatt. La prochaine étape sera Casablanca. A défaut de touristes allemands, les principales villes touristiques marocaines vont donc se doter d’enseignes de restauration germaniques en attendant une embellie du côté du flux touristique. « Café Lobo... city & friends, comme son nom l’indique, se veut un établissement à l’esprit urbain et décontracté qui réunira une clientèle de jeunes, familiale, d’hommes d’affaires et de touristes», souligne Benslimane. Le café s’étend sur une superficie de 700 m2 et se place d’emblée dans la catégorie haut de gamme avec une capacité de 310 couverts. L’ensemble est construit dans un style contemporain où le confort a été placé en priorité», indique la direction de l’établissement. A noter que tout l’équipement a été importé d’Allemagne. Quelque 25 millions de DH (foncier compris) ont été investis dans ce projet. Côté assiette, Café Lobo... city & freinds innove avec la restauration rapide mais aussi des spécialités qui collent à l’esprit latino de l’endroit. Avec au menu, des fajitas, des pinchos et rollitos... De notre correspondante,Badra BERRISSOULE
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc