×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Economie

L'hippodrome d'El Jadida fait peau neuve

Par L'Economiste | Edition N°:447 Le 19/02/1999 | Partager

Après une totale rénovation, l'hippodrome d'El Jadida vient d'être inauguré le 17 février par le ministre de l'Agriculture. Coût de la rénovation: 20 millions de DH. Les promoteurs du nouveau complexe veulent contribuer à faire d'El Jadida une ville de loisirs par rapport à Casablanca et Marrakech.

El Jadida a de nouveau son hippodrome. Construit au début du siècle, le chef-lieu des sports équestres des Doukkala a fait son lifting, "la totale", pour répondre aux normes internationales. Les anciennes installations ont été rasées et, à la place, un nouveau complexe flambant neuf accueille les visiteurs d'El Jadida. Situé à l'entrée de la ville, "l'hippodrome Lalla Malika" a été inauguré le 17 février par M. Habib El Malki, ministre de l'Agriculture, du Développement Rural et des Pêches maritimes.
Pour ses promoteurs, le nouvel hippodrome se veut un espace de verdure, de sport et une zone de loisirs pour une ville qui en manque singulièrement.
Avec l'implantation du golf, ses 7 kilomètres de plage et son nouvel hippodrome, El Jadida veut se propulser comme une "ville de loisirs" par rapport à Casablanca et Marrakech. Une sorte de Deauville à la marocaine.
Et de fait, selon ses promoteurs, le nouvel hippodrome a pratiquement toutes les qualités des infrastructures de la capitale française des sports hippiques.
Sa tribune a une capacité d'accueil de 1.000 personnes dont une tribune d'honneur. L'espace équestre est aussi doté d'un centre administratif, d'un espace pour les jeux, de parkings et même d'un café.
Mais le côté technique reste le plus élaboré. Le local technique, situé au rez-de-chaussée, comprend plusieurs pavillons: une salle de pesage, une autre pour l'animation, un vestiaire pour jockeys, une salle des commissaires et enfin une salle de photos et de contrôles filmés.
L'hippodrome d'El Jadida dispose aussi (non-amateurs de vocabulaire hippique s'abstenir) d'un paddock de présentation, de 20 stalles de sellage, d'un salivarium équipé, de stalles départs mues par tracteur et même de douches pour les chevaux et de quais de débarquement (pour chevaux bien sûr).
De plus, l'hippodrome Lalla Malika est doté d'un système de réception par satellite, en prévision de l'informatisation totale des paris d'ores et déjà lancée le 20 janvier 1999.
La piste des courses en elle-même, longue de 2.000 mètres et large de 25, est limitée des deux côtés par une lice métallique. L'ensemble des réalisations, conçues par l'architecte Saâd Benkirane, donne un look plutôt agréable. Coût total de la réfection: 20 millions de DH financés par la Société Royale d'Encouragement du Cheval, une institution qui groupe les services du comité consultatif des courses et du Pari Mutuel Urbain (PMU), deux organismes chargés de promouvoir le cheval au Maroc.

Ghassan KHABER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc