×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    Les recommandations pour quelques titres

    Par L'Economiste | Edition N°:500 Le 05/05/1999 | Partager

    · Crédit du Maroc: Upline change sa recommandation de neutre à acheter à long terme pour la valeur Crédit du Maroc et ce, en dépit de la stagnation des résultats en 1998. Cette confiance s'explique essentiellement par la prise de majorité par le Crédit Lyonnais ainsi que la mission du cabinet d'études Booz Allen Hamilton.
    Upline révise cependant le résultat net 1999 espéré à la baisse. Celui-ci devrait s'établir à 209 millions de DH contre 262,7 millions prévus auparavant.
    Par ailleurs, la société de bourse estime que l'année 1999 profitera à la banque en termes de marge d'intermédiation avec une plus faible baisse comparée à 1998 et une hausse du portefeuille crédit. Elle prévoit une hausse des dépôts de 8% et des crédits de 7%. Il en résultera un produit net bancaire en progression de 7,3%.
    · Upline change sa recommandation d'"acheter" à "sous-pondérer" de la valeur Eqdom. Justifiant ces propos, les analystes font allusion à la surévaluation du titre. En effet, la valeur traite à 17,2 fois les bénéfices 1999 contre 15,6 pour tout le secteur.
    S'agissant des résultats, Upline estime à 139,26 millions de DH le résultat net en progression de 18,1%.

    · Les analystes maintiennent leur recommandation d'achat du titre Sofac-Crédit. Explication: la bonne croissance des résultats 1998 et l'importance de son réseau de distribution couvrant la majeure partie du pays. Ajouter à cela l'amélioration continue de la qualité de son portefeuille via une plus grande diversification aussi bien de la gamme des produits offerts (crédits personnels) qu'au niveau de la clientèle.
    Upline prévoit une croissance de 35,1% en 1999 de son résultat net à 35,5 millions de DH.

    · Changement de recommandation pour la valeur Sonasid. Les analystes recommandent d'acheter la valeur après avoir été neutres et ce, pour les raisons suivantes:
    - Les résultats publiés sont non consolidés et n'incluent pas les performances de Longométal.
    - Le programme de croissance externe entrepris par la société améliorera la valeur ajoutée du sidérurgique et par conséquent sa compétitivité.
    En 1999, les analystes prévoient une croissance du volume des ventes de près de 2,5% et un recul des prix de vente de près de 10% pour faire face aux importations.
    · La recommandation d'Upline pour la Samir passe de "sous-pondérer" à "acheter". Les analystes expliquent ce changement de recommandation par l'importance du rendement de dividendes distribués par la raffinerie. Ces dividendes s'établissent à 4,7% contre une moyenne de 1,9% pour l'ensemble du marché.
    Autre raison évoquée, la fusion entre Samir et SCP prévue pour la fin du premier semestre 1999.

    · Financière Diwan est recommandée à l'achat par Upline.
    Ceci s'explique essentiellement par l'importance de sa décote par rapport à sa valeur liquidative, soit 30%.
    Autre justification avancée: l'impact du développement du secteur des assurances sur le portefeuille de Financière Diwan.

    · Upline conseille à l'achat la valeur General Tire.
    Après un exercice 1998 jugé discriminant, la société devrait renouer avec la croissance en 1999. Dans ce sens, l'équipe dirigeante a mis sur pied un plan de redressement pour le développement de l'activité de l'export et la réduction des charges.
    Le résultat net atteindrait en 1999 10 millions de DH.

    · Opinion favorable pour le titre SMI. L'équipe d'Upline le recommande à l'achat sur le long terme en raison des perspectives jugées bonnes. En 1999, les analystes prévoient cependant une légère régression du résultat net suite à la non-récurrence des plus-values réalisées lors de la cession des filiales minières.

    Youssra MAHFOUD

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc