×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Les Marrakchis grelottent de froid

Par L'Economiste | Edition N°:2197 Le 20/01/2006 | Partager

. Le thermomètre accuse une forte baisse. Rush sur les couvertures et chauffages de toutes sortesL’hiver est vraiment rigoureux cette année. A Marrakech, ces derniers jours sont particulièrement froids. Le mercure a chuté en dessous de zéro, donnant aux maisons des allures d’igloos islandais. Les habitants grelottent en effet dans les chaumières et tout est bon pour trouver un peu de chaleur. Plus habitués aux longs mois de canicule, les Marrakchis ne sont pas du tout préparés à des températures aussi basses. Et les annonces alarmistes des bulletins météo ne font qu’accentuer la panique. Les prochaines semaines risquent d’être encore plus glacées. Aussi, c’est le rush sur les commerces de couvertures, couettes et rayons électroménagers pour l’acquisition d’un chauffage. On ne regarde pas à la dépense, seul le confort compte. C’est certain, les commerçants se frottent les mains. Les affaires marchent très fort. La vague de froid qui s’abat sur tout le pays est inquiétante. Encore plus dans la région du sud, entourée de hautes montagnes enneigées. D’ailleurs, la neige n’est jamais tombée aussi drue, faisant le bonheur des skieurs et amateurs de ballades en raquettes dans le Toubkal. Mais dans les maisons, c’est une autre histoire. Les Marrakchis recourent alors aux moyens du bord, utilisant brasiers, chauffages à gaz, mettant parfois, voire souvent, leur vie en danger. Jusqu’à maintenant, il n’y a pas eu de gros dégâts. Les seules victimes déplorées sont celles qui ont  suffoqué suite à des émanations de gaz de réchaud, il y a plusieurs semaines (cf.www.leconomiste.com). La rumeur concernant le décès ou intoxication de gens suite à l’utilisation de chauffages d’origine chinoise n’est pas confirmée. Mais la prudence est de mise. Il convient particulièrement de revoir tout défaut des réchauds à gaz et à bain d’huile. Vigilance aussi pour les personnes de santé fragile, notamment les enfants et les vieillards. Ces chutes de température sont dangereuses pour ces franges de population, indiquent les médecins. «Il ne faut pas négliger les petites grippes et les otites». Enfin, précautions extrêmes sur les routes. Comme au temps des grandes canicules, les chutes de température énervent les automobilistes, et les accidents même légers sont bien fréquents. Les pluies verglacées rendent les axes routiers de la région particulièrement dangereux. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc