×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Les investissements textiles en Octobre : Chute de 30% en un an

    Par L'Economiste | Edition N°:57 Le 10/12/1992 | Partager

    Les investissements textiles visés conformes en Octobre 1992 restent, en nombre et en valeur, inférieurs à ceux agréés au cours du même mois de 1991.

    En effet, seuls 78 projets ont reçu, en Octobre 1992, le visa de conformité, contre 167 et 60 en Octobre 1991 et 1990, respectivement.

    Ce recul s'est également accompagné d'une régression du montant global des investissements. De 375,6 millions de DH en Octobre 1991, ce montant est passé à 253,3 millions en Octobre 1992, soit une baisse de 33%. Par rapport à la même période de 1990, il a progressé de 102%.

    L'évolution des investissements dans le textile révèle la crise que traverse tout le secteur. Les raisons de ce fléchissement restent pour l'instant les mêmes. Les problèmes commerciaux (baisse de la demande étrangère et concurrence des pays asiatiques) conjugués à l'effritement des avantages accordés par l'Etat, à la levée de l'encadrement du crédit et aux difficultés à mobiliser les créances nées sur l'étranger et à escompter auprès des banques en entravent le développement normal.

    Sur les six activités que compte le secteur (filature, tissage, bonneterie, confection et "divers"), et en valeur, seuls la filature et le tissage ont connu une évolution positive en Octobre 1992.

    Le montant des investissements visés conformes dans la confection, en retrait de 34% par rapport à Octobre 1990, a atteint 46,3 millions de DH en Octobre 1992, enregistrant ainsi un recul de 56% relativement à 1991.

    Plus généralement, et pour les dix premiers mois de l'année, 759 projets, contre 944 un an plus tôt, ont reçu le visa de conformité du Ministère du Commerce et de l'Industrie. Les investissements consacrés à ces projets ont fléchi de 20% à 1,8 milliard de DH par rapport à 1991 et de 35% par rapport à 1990.

    Comme pour Octobre 1992, seuls les investissements dans la filature et le tissage ont affiché un taux de croissance positif au cours des dix premiers mois de l'année. Pour la première branche, les investissements visés conformes ont, en effet, augmenté mais très faiblement puisqu'ils sont passés de 330 millions en Janvier Octobre 1991 à 332,6 millions de DH, au cours de la même période de 1992, soit une progression de 1%. Pour la seconde, les investissements sont montés à 342,2 millions de DH au lieu de 137,8 millions, en hausse de 148%.

    Les autres branches ont, en revanche, enregistré des baisses sensibles : le finissage (-64%), la bonneterie (-18%), la confection (-36%) et le "divers" (-31%). Parmi ces branches et celles qui ont connu une progression des investissements visés conformes, c'est la bonneterie qui a enregistré le plus fort montant, soit 565,9 millions de DH, contre 879,7 un an auparavant.

    H.E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc