×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Prix de détail en Octobre : Poussées sur les produits alimentaires

    Par L'Economiste | Edition N°:57 Le 10/12/1992 | Partager

    L'indice du coût de la vie pour le mois d'Octobre marque une augmentation de 0,3% par rapport à celui de Septembre. L'indice du coût de la vie (base 100 en Mai 1972) prend en compte 210 articles relatés en 5 groupes: produits alimentaires, habillement, habitation, entretien-hygiène-soins et transports-loisirs-divers, qui était au cours du mois précédent de 483,1 a atteint le niveau de 484,6. Tous les groupes, sans exception, ont contribué à cette hausse.

    C'est le groupe habillement qui enregistre l'augmentation la plus forte, avec 0,4%. Par sous-groupes, ce sont les chaussures (1,4%) ensuite le linge de corps (0,7%) puis les frais de confection (0,4%) qui augmentent le plus. Viennent en suite, à égalité, les groupes produits alimentaires et transports-loisirs-divers avec +0,3%. Concernant le premier, ce sont les sous-groupes oeufs (7,0%), légumes frais (4,0%) autres légumes (3,9%) et les épices et condiments (3,3%) qui connaissent les hausses les plus nettes. En revanche, les viandes (-1,7%) et les poissons (-0,8%) enregistrent une légère baisse par rapport au mois précédent.

    Pour le second groupe, ce sont le transport en commun (+0,8%), le transport privé (+0,7%) qui se sont le plus accrus. Le groupe habitation, quant à lui, connaît une variation de +0,2%, le mobilier-linge de maison (+0,6%) en contribue pour la plus grande partie, le loyer restant pratiquement inchangé (+0,1%).

    Enfin, l'entretien-hygiène-soins augmente de 0,1%, le service d'entretien en remplissant la plus grande part. Le tableau récapitulatif des indices par groupes et par villes montre que l'indice du coût de la vie des deux grandes villes du Sud, Marrakech et Agadir, marque une diminution de -0,2% et -0,1%. Par contre les villes de Tétouan, Kénitra, Fès et Rabat connaissent respectivement une augmentation de 0,6% pour la première, 0,6% pour la seconde, 0,5% pour la troisième et 0,4% pour la dernière. La capitale de l'Oriental, Oujda, avec 0,7% enregistre la plus forte hausse. Casablanca, quant à elle (+0,2%) se situe un peu en-dessous de la moyenne nationale qui est de 0,3%.

    L'indice du coût de la vie d'Octobre 1992 a progressé de 3,5% par rapport au même mois de l'année précédente.

    Calculé sur les dix premiers mois de l'année 1992, l'indice a marqué une évolution de +5,1%.

    K.L.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc