×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    L'enfer de la cité du péché

    Par L'Economiste | Edition N°:48 Le 08/10/1992 | Partager

    Pour Olongapo, cité du péché des Philippines c'est la descente aux enfers. Les USA quittent la grande installation de la Navy, édifiée en 1907. Les G.I laissent 6.000 "go-go girls" sans "emploi", qui proposent désormais leurs services à 2 Dollars. Les néons des bars et night clubs s'éteignent, c'est un monde qui prend fin. Chaque année, c'est un million de Dollars qui étaient injectés dans l'économie d'Olongapo, ville de 250.000 habitants qui vivait à 90% du plaisir du GI: taxes sur les boissons, sur le jeu et le reste. Les Américains laisseront également quelques descendances: 2.000 bâtards améra-siens, qui se prostituent à leur tour. Pourtant, l'US Navy avait pris toutes ses "précautions": elle fournissait en moyenne 8.000 préservatifs au GI et aux centres d'hygiène.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc