×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

Le Marathon des Sables: : Derrière la course et le désert, l'organisation financière

Par L'Economiste | Edition N°:25 Le 16/04/1992 | Partager

A l'origine de cet événement, en Janvier 84, il y a un jeune français, Patrick Bauer, qui a décidé de vivre "sa" Grande Aventure. A pied, il réalise une expédition en solitaire dans le sud du sahara algérien, sur une distance de 350km. A partir de là, il décide de faire partager son expérience et crée 20 mois plus tard le 1er Marathon des Sables dans le Sud marocain, avec lui Atlandide Organisation International, société de Conseils et de Création d'Evénements. "J'ai eu le coup de foudre pour cette région et pour ses gens. Le plus important pour nous, c'est la compétence, la gentillesse, le feeling; donc toute une synergie", dit Patrick Bauer. Depuis la première épreuve, 850 participants de 18 pays différents ont suivi, ce qu'il appelle, "l"Aventure Saharienne". La 7ème édition du Marathon, qui se déroule du 11 au 20 Avril 1992, est sponsorisée par "les Oranges du Maroc", qui se sont lancées dans leur première expérience de partenariat dans le domaine du sport-aventure.

"L'orange c'est, outre ses propriétés vitaminées, un véhicule très intéressant de promotion et de communication pour le Maroc", déclare M. Bauer. "Notre but, ajoute t-il, était de trouver un annonceur qui colle avec la course et qui soit intéressé par les retombées au niveau international". Parmi les sponsors, on peut également citer la RAM qui met à la disposition des organisateurs un portefeuille de billets d'avion et engage un team de cinq coureurs; Al Amane-L'Entente, déjà associée à l'épreuve; Sidi Ali, partenaire depuis la première édition, engage aussi un team de quatre coureurs. Toutefois, "avec la cassure de la guerre du Golfe, les sponsors ne se sont pas bousculés au portillon. Financièrement c'était très dur pour nous. Mais ce marasme général n'a pas stoppé notre détermination, ni celle des participants et partenaires", dit M. Bauer. La presse écrite sera présente avec le Figaro Magazine, Jogging International, Vital, Le Matin du Sahara, Télé Plus, des journaux italiens, allemands, anglais, japonais et bien d'autres. La télévision sera représentée par TF1, Eurosport, NBC, CBS, RTM... Un tableau représentatif du circuit de la course est exposé à l'entrée de l'hôtel Sheraton de Casablanca et qui transmettra par satellite, tous les jours, la situation de la course.

Le Marathon des Sables, pour les 160 candidats venus de 16 pays différents, c'est 231km, 6 étapes de course de 12 à 75km en allure libre, 7 jours en plein désert, en autonomie alimentaire, nourriture et matériel de bivouac dans le sac à dos. "Le Marathon des Sables est une course de gestion. Pendant une semaine, il faut gérer son effort, son alimentation et ses besoins hydriques", explique M. Bauer. Le Marathon c'est aussi 20.000 litres d'eau consommés sur l'ensemble de la course, 9 litres d'eau par jour et par personne, 1 tonne d'oranges, 7.000 litres de gasoil pour les véhicules et avions utilisés et 30 à 40° le jour et 10 à 15° la nuit.
L'assistance médicale est assurée par environ une dizaine de médecins, d'infirmiers et voitures de T.M.S. Assistance. Le montant des droits d'engagements est fixé à 12.000 FF, en individuel. Celui-ci comprend le voyage, l'intendance hôtellerie, le matériel divers (fusées de détresse, bâtonnets lumineux, tee-shirt...). A partir du Maroc, le montant d'inscription s'élève à 12.000DH.

Durant cette aventure, on court au nom d'un record, d'une association pour les enfants malades, pour la paix ou tout simplement pour la victoire. Ainsi, par exemple, cette année un jeune serveur de café a décidé de battre son propre record en portant un plateau de verres sur 260km. L'histoire du Marathon des Sables est également riche en anecdotes entre concurrents: certains se sont mariés, d'autres ont créé des entreprises ensemble. "Dans tous les cas, au-delà de la barrière de la langue, des conventions sociales, ils partagent tous la même émotion", dit M. Bauer.
Pour le mois de Novembre 92, ils vont également organiser une compétition de golf en plein désert qui s'intitulera "Désert Cop".
Enfin, "les projets pleins la tête", les organisateurs du Marathon envisagent l'installation d'une base touristique-aventure dans le sud marocain. L'objectif: attirer des gens qui "veulent déconnecter" et leur organiser des expéditions en tout genre, en jeep, en canoë, le ski en hiver... "Ce sont de très belles régions inexploitées, inconnues...même du public marocain", conclut M. Bauer.

Meriem OUDGHIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc