×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Le bâtiment de la Douane sur la route de Nouaceur deviendra un hôpital

    Par L'Economiste | Edition N°:504 Le 11/05/1999 | Partager

    · La Direction des Domaines pinaille encore sur les terrains qui feront l'objet de la compensation
    · L'Hôpital Averroes devra déménager
    · La Douane n'a toujours pas pris possession des locaux


    Ça y est presque... Le fameux bâtiment de la Douane près de Marjane Casablanca a trouvé preneur. C'est un exploit, ce n'était pas évident de trouver un acquéreur. L'Administration des Douanes et des Impôts Indirects s'étant installée à Rabat, l'immeuble devenait inutile. En définitive celui-ci sera transformé en hôpital. Un accord est en cours de finalisation entre le Ministère de la Santé Publique et la Douane, selon une source proche du dossier. La Douane céderait l'Immeuble contre une compensation foncière. Le Ministère de la Santé lui octroyerait donc en contrepartie des terrains. Il reste encore quelques pinaillages sur les valeurs. Le problème était délicat, puisque le terrain sur lequel est bâti l'immeuble appartient aux oeuvres sociales de la Douane. Le comité est d'ailleurs associé aux négociations.
    L'Hôpital Averroes emménagerait dans ces locaux. Il est clair que cela nécessitera d'autres investissements pour rendre l'immeuble propre à l'usage de la santé. Il faudra entièrement réaménager le rez-de-chaussée. En toute vraisemblance, ce seront près de 50 millions de DH qui seront nécessaires. C'est un immeuble qui va valoir son pesant d'or. Il aura coûté 250 millions de DH dont 50 millions juste pour la valeur du terrain. Le bâtiment est construit sur une superficie couverte de 20.000 m2. Il abrite de petits bureaux câblés.
    La Douane n'a toujours pas pris possession de l'immeuble. C'est un choix délibéré pour ne pas avoir à supporter les frais d'entretien.

    Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc