×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

L'après Cinq: "un Maastricht audiovisuel"

Par L'Economiste | Edition N°:27 Le 30/04/1992 | Partager

Le nouveau Secrétaire d'Etat à la Communication, Jean-Noël Jeanneney, a annoncé Jeudi dernier que le gouvernement préemptait le réseau de la Cinq pour la soirée, à partir de 19 heures, en faveur de la future chaîne franco-allemande Arte. Pour meubler le reste de la journée, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) procèdera à un appel d'offres.
Dix jours après l'écran noir, le gouvernement, qui a rejeté "l'idée d'un écran laissé noir" et a jugé "insupportable de laisser en jachère une richesse nationale payée par les citoyens et les collectivités locales", a choisi cette solution hybride en s'engageant à ce que les chaînes "Antenne 2 et FR3 ne soient en rien affaiblies, ni en termes financiers, ni en termes psychologiques".
Si l'annonce du plan gouvernemental pour l'après-Cinq a réjoui Jérôme Clément, le président d'Arte, elle a en revanche susciter les cris d'orfraie de l'opposition. Selon le député UDF François d'Aubert, cette formule de compromis est "une énormité", "un bien mauvais service" à rendre à la chaîne Arte qui ne comporte que 7 minutes d'informations par jour et un magazine par semaine.

En outre, cette décision ne peut qu'aggraver la crise financière d'Antenne 2 et de FR3. Une inquiétude apparemment partagée par certains députés du PS et le président de l'Union syndicale des producteurs audiovisuels (USPA), Jacques Peskine. "Il n'y a déjà pas suffisamment d'argent pour financer Antenne 2 et FR3, auxquels il manquera mécaniquement 400 millions de Francs en 1993", explique J. Peskine, qui poursuit activement ses négociations avec Hachette sur le paiement de leurs créances après liquidation de la Cinq.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc