×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

L'âge de la retraite en forte augmentation

Par L'Economiste | Edition N°:2414 Le 04/12/2006 | Partager

. Il est porté à 68 ans en G.-B. et à 67 en AllemagneConfrontés au vieillissement de leur population, plusieurs pays européens s’attachent à rouvrir l’épineux dossier des retraites, avec, à la clé, l’idée d’un départ plus tardif à la retraite des salariés. En Allemagne, le gouvernement de grande coalition d’Angela Merkel doit fixer mercredi 6 décembre le relèvement de l’âge légal de la retraite à 67 ans à l’horizon 2029. La mesure est censée désamorcer une bombe à retardement démographique. Selon des données du ministère des Affaires sociales, d’ici 30 ans, l’Allemagne comptera deux actifs pour un retraité, une situation intenable pour l’actuel système de retraites par répartition. Le gouvernement britannique pour sa part a publié mercredi dernier une loi qui prévoit notamment une augmentation progressive à 68 ans de l’âge de la retraite.L’Italie quant à elle doit ouvrir en janvier prochain des négociations pour une nouvelle réforme, à l’issue desquelles un relèvement de l’âge de la retraite est attendu. La Commission européenne avait appelé en février les 25 à «intensifier leurs efforts de réforme face au vieillissement rapide des populations». Malgré l’impopularité de ces réformes, qui sont souvent dénoncées par les organisations syndicales, de nombreuses capitales se sont déjà engagées sur cette voie.La plupart des pays d’Europe de l’Est, confrontés à une quasi faillite des système de retraite hérités de l’ère soviétique, ont mis en place des réformes qui prévoient dans les 10 ans à venir l’allongement de la durée du travail jusqu’à 62 ou 63 ans.Au Portugal, le gouvernement a signé un accord avec les partenaires sociaux sur un projet de réforme qui devrait être voté en janvier. Il est prévu que l’âge de la retraite passe de 65 ans à 65 ans un mois et un jour en 2008, 65 ans deux mois et 15 jours en 2009 et augmente ainsi jusqu’à atteindre 66 ans en 2017.Certains Etats de l’UE ont décidé de ne toucher qu’aux systèmes de préretraite.La Belgique a décidé de relever de 58 à 60 ans l’âge de la retraite anticipée. Tout en maintenant l’âge légal de la retraite à 65 ans.La France, pour sa part, a laissé l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans, mais augmenté la durée des cotisations (40 ans en 2008, 41 en 2012, 42 en 2020).D’autres Etats membres ont choisi de mettre en place des systèmes de bonification pour pousser les salariés à rester le plus longtemps possible sur le marché du travail, comme en Espagne, où la retraite augmente de 2% pour ceux qui partent après l’âge légal de 65 ans. Malgré ces réformes, l’UE est encore loin de son objectif de 50% d’emploi des 55-64 ans, avec seulement 40,2% en 2003.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc