×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La santé des jeunes sous surveillance

Par L'Economiste | Edition N°:3432 Le 27/12/2010 | Partager

. Le ministère de plus en plus vigilant avec cette catégorie. Le tabagisme touche 15,5% des élèves de 13 à 15 ans. 40% des cas de cancer évitables«Il est temps de cesser de penser à la politique de la santé d’une manière traditionnelle et d’intégrer nos jeunes étudiants dans cette réflexion en vue de sa promotion». L’affirmation est du professeur Moulay Ahmed Iraqui, émise lors du séminaire sur la santé des jeunes, la politique des médicaments et le cancer, organisé le 22 décembre à Rabat par le Forum civil démocratique, en partenariat avec le Centre des études et recherches en sciences sociales dirigé par Abdallah Saâf. Des spécialistes ont débattu, autour d’une table ronde avec les étudiants chercheurs, de la politique de la santé au Maroc. Le premier volet de cette rencontre a été consacré à la santé des élèves et des étudiants qui a fait l’objet d’une stratégie nationale. Le Dr Najat Gharbi, chef de la division de la santé scolaire et universitaire à la direction de la population du ministère de la Santé, a expliqué que la jeunesse marocaine est exposée aux risques dus aux changements socioéconomiques. Le tabagisme touche 15,5% des élèves âgés de 13 à 15 ans. 13,9% des jeunes sont obèses et 2,8% d’entre eux sont dépendants aux substances toxiques. Toutes ces pratiques ont des effets néfastes sur leur état de santé. Ainsi, 51% de la population jeune souffre de problèmes bucco-dentaires et 44% de maladies infectieuses. Face à ces chiffres alarmants, le ministère de la Santé a élaboré une stratégie nationale pour la santé scolaire et universitaire. En parallèle, une enquête du ministère, avec le soutien de l’OMS et le Centre de contrôle des maladies (CDC) d’Atlanta, démarre le 28 décembre. Elle ciblera un échantillon représentatif de 4.000 élèves âgés de 13 à 15 ans afin de détecter les problèmes de santé chez cette catégorie et son aptitude comportementale. Sur un autre volet, les participants ont discuté de la problématique du cancer au Maroc. Le bilan dressé révèle l’existence de 30.000 cas de cancer par an dont 1.200 enfants. Les plus fréquents enregistrés dans la région du Grand Casablanca en 2004 sont les cancers du sein (36,1%) et du col utérin (12,8% chez les femmes). Chez les hommes, ce sont les cancers du poumon (23,8%) qui sont les plus fréquents. Au Maroc, le diagnostic de cette maladie reste tardif, alors que 40% des cas peuvent être évités. Et plus d’un cancer sur deux est guéri chez les femmes et environ trois sur quatre chez les enfants. Le plan 2010/2019 de prévention et de contrôle du cancer, mis en place par le ministère de la Santé en collaboration avec l’Association Lalla Salma, propose des actions concrètes pour lutter contre cette maladie à travers le dépistage, le diagnostic et la détection précoce surtout chez les femmes.


Prix des médicaments

Sur le chapitre de la politique pharmaceutique, le ministère de la Santé a rénové ce secteur avec l’adoption du code des médicaments et de la pharmacie, ainsi que la révision des prix des médicaments. C’est le constat fait par les participants à ce séminaire. Pour eux, l’orientation politique actuelle va dans le sens de l’encouragement à la baisse des prix pour certaines classes thérapeutiques. Le secteur produit plus de 200 millions d’unités, permettant de couvrir près de 70% des besoins locaux en médicaments de façon régulière et continue. Cependant, l’absence d’une véritable politique générique, les problèmes liés à la fiscalité et la faible accessibilité financière de la population entravent l’évolution de ce secteur. La part de dépenses des ménages allouée aux soins de santé est de 6,5%.S. Be avec M.C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc