×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    La formation duale introduite dans une école privée

    Par L'Economiste | Edition N°:58 Le 17/12/1992 | Partager

    Une école privée, I'EFCI, introduit, pour sa première année scolaire, la formation duale. L'objectif en est la formation de techniciens en import-export et en informatique de gestion. Des voyages à l'étranger font partie du programme.

    L'école Française de Commerce International et d'Informatique (EFCI) a démarré en Octobre 1992, à l'initiative de Mme Ann de Verneuil, importateur et professeur de commerce international, et M. Samir Bennani, ingénieur en informatique.

    Ouverte aux étudiants bâcheliers ou ayant le niveau 7ème A.S, l'école a pour objectif la formation de techniciens en import-export et en informatique de gestion.

    La Direction de l'école a mis en place la formation Duale “Ecole - Entreprise” qui permet aux étudiants de suivre, parallèlement à leurs études, des stages permanent en entreprises. “Si ces derniers font preuve de réelles capacités, un contrat d'embauche sera signé entre les deux parties”, explique Mme de Verneuil.

    “A la fin du parcours, notre principal objectif est donc de former un élève au profil à la fois commercial et technique qui pourra négocier des contrats mais aussi maîtriser une opération d'import-export de bout en bout”, ajoute-t-elle.

    Le diplôme, obtenu au bout de deux années d'études, est reconnu par le Ministère des Travaux Publics, de la Formation des Cadres et de la Formation Professionnelle, “qui, de son côté, n'a pas encore développé ce type de formation”. L'effectif actuel de l'école est de 80 élèves. Les frais d'inscription sont de 500 DH et les frais de scolarité de 1.000 DH par mois.

    L'EFCI est, par ailleurs, liée à la Chambre de Commerce de Toulouse à l'Institut de formation de Herborn (Allemagne) par des conventions de coopération. La collaboration porte principalement sur les possibilités d'échange de stagiaires et de travaux de recherches.

    Deux filières

    Concernant la structure de la formation proprement dite, deux filières ont été créées. Une filière Commerce (option Techniques de Commerce International), et d'Informatique (options Informatique de Gestion, Analyse Programmation et Comptabilité sur Ordinateur).

    Pour la première filière, l'accent est mis sur l'approche pratique de l'import-export, notamment par la réalisation de missions. En ce qui concerne la seconde filière, “développer l'esprit d'organisation et de conceptualisation sont nos objectifs”, souligne M. Bennani. “En effet, beaucoup d'entreprises ont vécu des expériences d'informatisation désastreuses, suite à la prise en charge de leur informatique par un personnel mal formé”.

    Dans le cadre des cours de communication, “une série d'émissions radiophoniques devraient être suivies par une émission de télévision. Elles offriront aux étudiants l'opportunité d'acquérir de l'assurance et de la confiance en soi, indispensables à la réussite professionnelle”, indique Mme de Verneuil.

    Les dirigeants de l'école prévoient, pour l'année prochaine, la création d'une troisième année de spécialisation en Assurance, Transport, en Techniques de vente et de Distribution. Est également prévue une spécialisation en Informatique en bases de données relationnelles et télécommunications.

    Des mises à niveau et perfectionnement des élèves en français, en anglais et en allemand sont également prévues. Le but étant de “développer la pratique et la maîtrise des techniques d'expression et de communication écrites et orales ”.

    Outre la formation duale, un département “Formation Continue” a été également créé en vue d'assurer des actions ponctuelles à la demande des entreprises ainsi que des formations régulières dispensées en cours du soir.

    Par ailleurs, des voyages à l'étranger sont en cours de préparation. Le premier s'effectuera en Allemagne, à Herborn/Francfort, à la fin du mois de Mars 1993. “Il s'agira à la fois d'une opération culturelle et commerciale”, précise Mme de Verneuil.

    Des contacts ont été établis avec le Ministère du Tourisme et celui de l'Artisanat ainsi qu'avec des sociétés allemandes implantées au Maroc “pour essayer d'obtenir des sponsors et partir à bon prix ”.

    Enfin, un projet de création d'une société de pièces détachées et d'une entreprise d'exportation d'engrais est encours de réalisation. “L'objectif de l'école étant de dispenser une formation en import-export, nous voulons créer une structure qui permette de réaliser des opérations dans le réel”, conclut Mme de Verneuil.

    M.O.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc