×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

La différence sexuelle, parlons-en

Par L'Economiste | Edition N°:2397 Le 09/11/2006 | Partager

. Les psychanalystes arabes se donnent rendez-vous du 9 au 12 novembre à Rabat. Le «phallocentrisme freudien» sous différentes facettesIls seront nombreux à venir discuter de ce thème lors d’un colloque organisé les 9-10-11-12 novembre à l’hôtel Golden Tulip- Rabat. Il s’agit d’une initiative de la Société psychanalytique marocaine (SPM)(1) et de psychanalystes du monde arabe. Cette manifestation regroupera des intellectuels notamment des psychologues, des psychiatres et des psychanalystes ayant en commun la langue arabe. «Ils seront réunis pendant 3 jours pour réfléchir ensemble autour d’un thème des plus intéressants», indique Dr Hachem Tyal, secrétaire général de la SPM, dans un communiqué. «Ce sera l’un des rares moments où l’entité arabe sera sollicitée dans la réflexion et la recherche», ajoute-t-il. Ils aborderont également lors des séances programmées «la psychanalyse en extension», «le sexuel dans la religion», «théories sexuelles», «langue et culture» ou encore «clinique et psychopathologie».Les arguments ne manquent pas pour expliquer le choix de ce thème. «Depuis Freud, la question de la différence sexuelle est au centre de débats psychanalytiques, philosophiques, anthropologiques, sociologiques, idéologiques et religieux. Loin d’être limitée à la différence anatomique, elle interroge l’organisation psychique, la sphère culturelle et sociale des individus», arguent les spécialistes. Pour eux, les critiques vis-à-vis de la psychanalyse ont tout particulièrement porté sur ce qu’on a appelé le «phallocentrisme freudien». Elles ont donné lieu, entre autres, à un vaste débat entre culturalisme et universalisme. Par-delà l’anatomie, Lacan (ndlr, Jacques Lacan, psychanalyste) a rapporté la notion du phallus au champ symbolique et ainsi au désir qui structure l’identité sexuelle. La question phallique se trouve ainsi dégagée de la forme patriarcale de la famille. Au début du siècle dernier, en Autriche et plus tard en Angleterre, en France ou aux Etats-Unis, la notion de différence sexuelle n’a pas eu le même destin. Qu’en est-il dans le monde arabe et musulman? Comment doit-on envisager l’identité culturelle : est-ce ce qui sépare ou ce qui fait surgir, au contraire, des invariants transculturels? La religion joue-t-elle un rôle dans cette identité?  Quelles peurs des femmes, quelles menaces constituent-elles contre la virilité et quels refoulements s’opèrent de façon spécifique en Islam? Soulignons que dans la tradition, il existe chez certains penseurs une subversion du discours théologique et normatif. Ils s’interrogent sur la place à donner à l’anatomie dans cette configuration symbolique et comment penser la différence autrement qu’en termes d’inégalité. Tant de questions qui méritent réponse et seront soulevées lors de la rencontre de Rabat.


Modernité et soumission

Dans certaines sociétés arabes et musulmanes, la modernité remet en question la soumission de la femme à l’autorité de l’homme, son confinement dans le rôle de reproduction et son exclusion de l’espace public, commente la SPM dans un communiqué. L’accès à cette modernité suppose un développement social, éducatif, culturel. Autant de facteurs qui, à côté de la religion, façonnent les individus. De ce point de vue, le travail des théologiens reste largement à faire en vue d’une relecture, non seulement des multiples interprétations de l’islam, mais aussi des autres religions monothéistes dans leurs rapports réciproques, est-il indiqué. Le débat est ouvert.F. Z. T.--------------------------------------------------------------------------------------------(1) Présidée par Abdel Jalil Bennani, la SPM est la 2e société de psychanalyse dans le monde arabe. Elle existe depuis 5 ans.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc