×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Campagne de solidarité: Coup d’envoi demain vendredi

Par L'Economiste | Edition N°:2397 Le 09/11/2006 | Partager

. La Fondation Mohammed-V : une incroyable organisation. Inauguration du Centre Mohammed VI pour les handicapés à Salé. Le plan d’action 2004-2008 maintenuLES orientations stratégiques pour l’après 2008? La réflexion commencera en 2007. Mais sur le terrain, la Fondation Mohammed-V pour la solidarité est déjà à pied d’œuvre. Créée en 1999 et reconnue d’utilité publique, la Fondation est l’un des acteurs majeurs de la lutte contre la pauvreté au Maroc. Au cours de ces dernières années, elle aura été de toutes les grandes causes, qu’elles soient humanitaires, sociales et de développement durable. La Fondation s’est fait connaître travers les campagnes de solidarité, dont la 9e édition démarre demain vendredi. Mais ce qu’on ne voit pas, -ou du moins pas toujours- c’est l’organisation qui est derrière et qui en quelque sorte a été le garant de son efficacité. Incontestablement, la Fondation a développé dès le départ un savoir -faire, en raison des larges domaines qu’elle couvre et en optant pour la gestion déléguée par projet répondant à des besoins et pour lesquels elle réserve un financement dédié. Une démarche sur laquelle la Fondation aura été incontestablement innovante. Cette approche exige l’implication des différents acteurs et la mobilisation de plusieurs compétences pour garantir la pérennité des projets portés par les citoyens. Souvent, le projet est transféré à un partenaire qui prend le relais et assure le fonctionnement localement. Ainsi, la Fondation créée des synergies de tous les acteurs autour d’un projet. En d’autres termes, elle joue un rôle d’intermédiation dans la chaîne de solidarité. Il est incontestable que ces projets sont situés dans toutes les régions du Maroc, souvent menés en partenariat avec des associations. Cela donne parfois des tentations pour de la récupération politique. Sur ce chapitre, Zoulikha Nasri, conseillère du Souverain et en charge de la Fondation, est catégorique : «la Fondation Mohammed-V pour la solidarité se refuse d’être la caution de qui que ce soit. A ce niveau, nous recevons plusieurs projets et c’est un niet total - car ils ne viennent pas de la population». Enfin, il y a d’autres particularités, telle l’organisation en une structure légère, qui est une volonté royale au cas où l’on le saurait pas : «Tout ce qui vient à la Fondation doit servir aux autres. Il ne faut pas que la collecte reste à l’intérieur pour payer les salaires et autres frais de fonctionnement», assure la conseillère. Rappelons au passage que la Fondation s’est, dès le départ, fait accompagner de cabinets d’audit de renom, KPMG par exemple. Ce qui est un gage de sa transparence. Le lancement de la neuvième édition de la campagne de solidarité se fera à partir de Salé avec l’inauguration du Centre Mohammed VI pour les handicapés. Outre la prise en charge des handicapés, ce Centre ciblera la recherche théorique et technologique. Une convention sera signée à cette occasion avec l’Ecole Mohammedia des ingénieurs et l’Institut des postes et des télécommunications. «Tout le monde devra travailler dans la perspective de compenser, par des outils ou de la robotique, ce que la nature humaine a pris», confie Nasri. La réalisation de ce complexe s’inscrit dans le cadre du plan d’action de la Fondation un tableau de bord trace ses priorités pour la période allant de 2004 à 2008. Et parmi ces priorités, figurent la formation des femmes, le développement des activités génératrices de revenus, la mise sur pied de banques alimentaires, la formation et l’insertion des handicapés, ou encore le déploiement d’actions médicales de proximité.


Carte de visite

LE Centre national Mohammed VI pour handicapés de Salé est une structure multifonctionnelle qui prendra en charge les enfants et adolescents handicapés. Au menu toutes les activités à même de favoriser leur insertion. L’organisation du centre sera axée autour de quatre pôles. Le premier est socioéducatif. Il est doté d’unités d’accueil pour handicapés moteurs cérébraux et psychotiques ainsi que d’un centre d’aide par le travail. Le deuxième pôle est médicosocial. Il est composé d’unités de consultation multidisciplinaire, d’appareillage orthopédique et d’un centre d’action médico-sociale précoce. Le troisième pôle vise à assurer une formation qualifiante pour les professionnels du secteur. Le quatrième est sportif. Plusieurs structures et disciplines sportives y seront mises en place. Les différents clubs instances chargées du handisport au Maroc y auront accès. Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc