×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Economie

    La desserte aérienne de Fès renforcée

    Par L'Economiste | Edition N°:3434 Le 29/12/2010 | Partager

    . 138 rotations aériennes hebdomadaires. RAM, EasyJet, Ryanair, Air Arabia… la concurrence est rudeL’aéroport Fès-Saïss connaît une forte affluence. Il a même montré ses limites durant les trois dernières années d’où la nécessité de réactiver son projet d’extension. En effet, plus de 660.000 passagers ont transité par cet aéroport durant les onze premiers mois de 2010. Notons que sa capacité ne dépasse guère les 500.000 passagers. Ainsi, pour le seul mois de novembre, ce sont quelque 72.317 voyageurs qui ont été enregistrés dans les 938 mouvements d’avions. Le fret n’est pas en reste avec 29,79 tonnes de marchandises expédiées. Selon l’Office national des aéroports (Onda), l’aéroport de Fès a accueilli un trafic en hausse de plus de 30 % par rapport à 2009. Ceci est à inscrire dans l’actif des compagnies aériennes qui ont connecté Fès à plusieurs destinations et pays émetteurs de touristes. Pour l’heure, l’aéroport compte 138 rotations aériennes hebdomadaires. Les dernières en date sont celles initiées par la compagnie low cost Air Arabia qui relie Montpellier à Fès depuis le 31 octobre. L’aller simple est proposé à partir de 49 euros. Les départs ont lieu depuis Montpellier tous les vendredis à 11 heures pour une arrivée à 12 h 15. Les retours s’effectuent les lundis, départ de Fès à 7 h 15 pour un atterrissage en terre montpelliéraine à 10 h 20. Pour sa part, la compagnie anglaise EasyJet a commencé à desservir Fès depuis l’aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle dès le 11 novembre dernier. La fréquence des liaisons est de trois par semaine (mardi, jeudi et samedi). Le premier prix du billet aller simple est de 33 euros. L’aller-retour est proposé à partir de 60 euros environ. «Nous estimons que plus de 19.000 passagers devraient bénéficier de cette liaison d’ici à mars 2011», a déclaré François Bacchetta, directeur général en France d’EasyJet.Au départ de la région parisienne, Fès est desservie par Royal Air Maroc, Transavia (filiale mi-low cost, mi-charter d’Air France-KLM) inaugurée en juin dernier. La compagnie irlandaise low cost «Ryanair» propose, elle aussi, une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Beauvais (80 km au Nord de Paris). En tout cas, il semble que c’est bien parti pour Fès. Principale locomotive de développement pour toute destination, le transport aérien figure parmi les priorités du nouveau bureau du Conseil régional du tourisme (CRT). Ce dernier entend défendre la création de lignes directes quotidiennes avec Marrakech et Agadir. D’autres dessertes de point à point avec les pays de l’Europe de l’Est, l’Asie et les USA sont également prévues. En attendant, le projet d’un nouveau terminal n’a pas encore vu le jour. Pourtant, en janvier 2010, l’Onda en avait annoncé la construction dans le cadre d’un programme d’extension de 620 millions de DH d’investissement. Le projet devait être lancé en septembre dernier. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc