×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

La croisière Maghreb-Europe de l'Association Marocaine de Gestion : Des innovations techniques utiles à la base des projets des jeunes promoteurs

Par L'Economiste | Edition N°:27 Le 30/04/1992 | Partager

LES projets proposés par les jeunes promoteurs marocains concernent différents secteurs. Leur faisabilité varie d'un projet à L'autre. Ainsi, un jeune ingénieur de l'Ecole Mohamédia en conception et fabrication mécanique, détentrice d'un troisième cycle gestion à l'ISCAE devrait ouvrir prochainement un bureau d'études industrielles et assistance management et ingénierie. Elle offrira ainsi des études de marché, financières et techniques, d'extension d'usines, d'assistances ou d'organisation. Le capital de la société serait de 250.000DH et plusieurs propositions de local ont été avancées à la jeune promotrice durant la croisière avec un partenariat financier.
Le marché estimé est de 300 millions de DH mais l'ingénieur pense que les industriels devront faire confiance au savoir-faire marocain au lieu de se focaliser sur les bureaux d'études étrangers. Même lorsque l'étude dépasse les capacités d'un bureau d'études marocain, la jeune ingénieur propose sa réalisation en partenariat avec plusieurs bureaux d'études locaux du fait des retombées positives sur l'investissement et l'emploi nationaux.
Par ailleurs, un jeune ingénieur informaticien possédant cinq années d'expérience et qui poursuit actuellement un troisième cycle gestion à l'ISCAE compte monter une société de services informatiques. Cette société visera à satisfaire les besoins spécifiques des opérateurs économiques en outil informatique. Elle proposera le matériel et les logiciels sous la formule "clé en main" avec une initiation à l'outil informatique. Ainsi des séminaires sont prévus en vue de former l'utilisateur et rentabiliser les investissements de la société, acquéreur de l'outil.

Sa production concernera particulièrement l'informatique industrielle ou en d'autre termes le pilotage d'une unité de production par ordinateur. Elle portera également sur la conception de cartes informatiques (en partenariat avec un marocain installé en France et rencontré pendant la croisière) et de l'outil informatique appliqué aux télécommunications, minitel, banque de données...
Les problèmes rencontrés lors de la conception de la société concernent tout d'abord les problèmes administratifs. Le jeune promoteur se désole de l'inexistence d'un guichet unique qui permettrait d'économiser beaucoup de temps. Le marché, il le juge porteur. Cependant les entrepreneurs sont réticents à investir dans des logiciels spécifiques compte tenu de leur coût élevé et préfèrent les logiciels standards même s'ils répondent difficilement aux différents besoins. Pourtant, le jeune promoteur pense que la création d'un marché n'est pas impossible, surtout si l'accent est mis sur l'information des utilisateurs potentiels de l'outil informatique.
Un autre projet proposé est relatif à la fabrication de robinetterie sanitaire et traitement de surface. Trois ingénieurs se sont réunis pour monter ce projet. L'un est ingénieur en mécanique et possède une expérience de six ans dans la maintenance et l'ingenierie. Le deuxième est chimiste et a travaillé pendant huit ans dans le traitement de surface. Enfin le troisième est également chimiste et a été pour la même période responsable de laboratoire.
Ils essayeront dans une première étape de satisfaire 50% de la demande de robinetterie de haute gamme en proposant un prix inférieur aux produits importés mais une qualité similaire. Pour le service de traitement de surface, ces promoteurs sont confiants dans le marché puisque plusieurs demandes leur ont été exprimées lors du Samitec 92.

La société sera installée à Khémisset ou à Kénitra afin de bénéficier du code d'investissement relatif à la régionalisation.
La délégation algérienne a présenté sept projets. Seuls les auteurs de trois projets étaient présents. Un futur ingénieur en chimie industrielle propose la fabrication de matériel utilisé dans le système d'irrigation goutte à goutte. Le coût du projet est de 10 millions de Dinars. Deux options s'offrent à ce jeune promoteur, la première est la fabrication de tubes conçus pour les cultures maraîchères.
La seconde option concerne le système micro-jet approprié à l'arboriculture.
Cette seconde option, évite l'évaporation par le réglage de débit et permet le mélange de l'eau aux engrais.
Les contacts ont été intéressants notamment pour la fourniture de matériel.
Un autre jeune promoteur algérien propose la création d'une entreprise spécialisée dans la fabrication de papier pour tirage de plan papier diazo.
Le coût d'investissement estimé est de 21 millions de dinars dont 3,4 millions en Francs Français.
Actuellement, seul 50% de la demande algérienne est satisfaite par la production locale.
Le jeune promoteur vise à satisfaire 20% du marché supplémentaire.
Il est en négociation pour une ligne de crédit libéllé en devises et reste à la recherche d'un partenariat en expérience professionnelle et en apport de financement.

Des rudiments de gestion

Pendant la croisière, différentes initiations aux techniques de gestion ont été enseignées aux jeunes promoteurs. Ainsi, les applications du Crédit Jeune Promoteur ont été discutées lors d'une conférence animée par un cadre de la BMCI. Les jeunes promoteurs ont également pris connaissance des services que leur offrait l'assurance lors d'une intervention d'un responsable des Assurances Es Saâda. Les Assurances Es Saâda comptent, par ailleurs, former dans un avenir proche une dizaine de jeunes diplômés afin qu'ils occupent la fonction de courtiers.
Un logiciel d'initiation à la création d'entreprise a été mis à la disposition des jeunes promoteurs pendant les quatre derniers jours de la croisière. Pour ceux qui ignoraient les techniques de gestion, la présence aux cours d'initiation a été vivement conseillée. Les thèmes traités par ce logiciel concernent principalement les flux et fonctions de l'entreprise, la fiche signalétique, la présentation générale du projet, le produit et le marché, la politique et les moyens commerciaux, les moyens de production et enfin, le dossier financier.

Des initiatives organisées des cadres maghrébins en Europe

Trois idées sur des domaines de pointe

L'Association des Cadres d'Origine Maghrébine en Europe (ACADOME) a présenté sept projets lors de la croisière Maghreb-Europe. Plus que leur nombre, les idées de ces projets sont remarquables. Satisfaits d'un savoir-faire acquis en France, certains jeunes promoteurs désirent créer un pont entre l'Europe et le Maghreb.

UN ingénieur maghrébin est déterminé à créer un pôle technologique en informatique et engineering. Il veut réaliser des applications dans le hardware, le traitement d'image, les signaux en temps réel, ... pour des applications spécifiques ou de grand public, carte réseau, carte fax... Le jeune promoteur compte également marier le hardware au software pour "solutions clés en main".
La société serait installée à Paris afin de bénéficier du potentiel technologique. Une filiale installée au Maroc, prendrait la forme d'un partenariat ou d'un joint-venture....

Du savoir-faire à la sous-traitance

Dans une première étape, l'entreprise-mère communiquera le savoir-faire à son associée à travers des séminaires et des stages.
Dans une deuxième étape, leur relation se transformera en sous-traitance et encadrement technique. Ainsi de par son autonomie acquise progressivement, elle pourra prétendre au partenariat avec la société d'origine sur des réalisations de projets technologiques.
Ce jeune promoteur considère que "une entreprise europée dnne ne trouverait pas intérêt immédiat à réaliser ce transfert technologique". Cependant un jeune maghrébin qui a dû quitter son pays, puisqu'il n'a pas réussi à s'y épanouir, aura cette volonté d'offrir à ses compatriotes une meilleure opportunité. Actuellement cet ingénieur est à la recherche de jeunes promoteurs ou de sociétés déjà installées, suffisamment dynamiques pour relever le défi "faire des maghrébins des innovateurs plutôt que d'éternels acheteurs".
Il considère par ailleurs, que l'essor des télécommunications et de l'informatique est une opportunité à saisir dans ce contexte puisque les réalisations des investissements dans ce domaine sont accessibles.

Franchise sans droit

Dans le même état d'esprit, un autre projet proposé par l'ACADOME concerne une société de communication et d'édition, publicité désign ou toute application proche de ces domaines. Le siège se situerait à Paris, mais la société visera le marché maghrébin pour un transfert de savoir-faire. Il compte alors développer un concept de franchise sans droit d'entrée ni de royaltie.
Il contribuera par la fourniture de logiciels et par l'encadrement en contrepartie de la détermination d'une centrale d'achat pour une durée déterminée et un droit de regard pendant la première année.
"Nous voulons retourner aux sociétés, renouer avec la racine", précise le promoteur.

Audit d'environnement

Un autre projet ayant également un caractère original concerne l'audit de l'environnement. L'idée est que les entreprises marocaines seraient nécessairement intéressées par l'environnement du fait de leurs relations étroites avec la CEE.
L'entreprise une fois créée devra offrir un audit de conformité ou de responsabilité, conseiller les sociétés quant aux différentes techniques dépolluantes.
Un "pilote de loisirs" compte également installer en France une société d'avions taxis transportant 4 à 9 places pour l'Europe et le Maghreb. Ces voyages à la demande pourraient concerner des voyages d'affaires ou de tourisme.
Le promoteur espère installer des vols réguliers dans les cinq années à venir.
D'autres projets concernent une installation d'une biscuiterie de haut de gamme dans la région de Casablanca, la création d'une entreprise de maintenance informatique et enfin une école de formation d'informatique appliquée à la gestion.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc