×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La BCM clôture le semestre sur de très bonnes performances

Par L'Economiste | Edition N°:1825 Le 04/08/2004 | Partager

. Le résultat net en croissance de 68,1%. Les dotations nettes en recul de 41,9% Première société de la place à publier ses comptes, la BCM enregistre des résultats semestriels satisfaisants. Grevés pendant deux années durant par un effort de provisionnement exceptionnel, les résultats à fin juin 2004 reviennent à des niveaux plus appréciables. Ainsi, les dépôts clientèle ont connu une croissance positive de 9,93%, établissant la part de marché de la banque à 16,80%. Au niveau des emplois, les crédits par décaissement ont enregistré une forte hausse de 13,26%, grâce notamment au bon comportement des crédits à l'équipement, en hausse de 31,05%. Mais aussi des crédits immobiliers qui progressent de 70,62%. La part de marché de la banque dans les crédits à l'économie s'établit à 16,74%. Le PNB, véritable baromètre de l'activité bancaire, est en hausse de 6,38% à 1,275 milliard de DH. “Cette performance a été possible grâce à un bon comportement du résultat des opérations de marché (54,25%) conjuguée à une marge sur commissions en hausse de 11,1%”, est-il indiqué dans un communiqué de la banque. Et ce en dépit d'un retrait de la marge d'intérêt de 3,95%. Les charges générales d'exploitation enregistrent une hausse de 9,19%, à 557,7 millions de DH, liée principalement à la comptabilisation d'éléments exceptionnels. Autrement, la progression aurait été de 1,94%. En conséquence, le résultat brut d'exploitation s'accroît de 4,81%, s'établissant à 747,9 millions de DH. Pour ce qui est du résultat courant, il s'est établi à 456,53 millions de DH contre 211,98 millions un an auparavant. Le résultat net ressort à 343,34 millions de DH en progression de 68,1%. Après deux exercices consécutifs de provisionnement important, le 1er semestre 2004 se caractérise par un rythme moins élevé. Ainsi, les dotations nettes des reprises aux provisions (291,4 millions de DH) marquent un recul de 41,9%. “Alors que la banque a maintenu en la matière une politique marquée par une grande rigueur”, expliquent les responsables de la BCM. Les résultats publiés par la banque sont en cours de certification par les commissaires aux comptes. Quant au processus de rapprochement entre la BCM et Wafabank, qui a donné naissance au géant Attijariwafa bank, il se poursuit sans anicroche. Dotée du premier réseau marocain avec plus de 450 agences et près de 45 points de vente à l'étranger, Attijariwafa bank occupe actuellement la première place des banques du Maghreb et se situe au 8e rang africain. C'est aussi une banque pluridisciplinaire offrant des services dans tous les domaines de la banque et de la finance, notamment le crédit immobilier, le crédit bail, la gestion d'actifs, l'intermédiation boursière, ou encore le corporate finance et le capital investissement.F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc