×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Investissements: Nouveau coup de pouce au tourisme

Par L'Economiste | Edition N°:1806 Le 07/07/2004 | Partager

. Cinq conventions pour près de 3 milliards de DH. OCP, groupe Chaâbi, SCBG en tête de liste«Vous êtes devant un Premier ministre heureux», a-t-il lancé à l’assistance lors de la cérémonie de signature des conventions d’investissement hier à Rabat. D’un montant global de 3 milliards de DH, la plus importante concerne la société Chafipa, filiale de Ynna Holding (groupe Chaâbi). Le projet prévoit la construction de six unités hôtelières de catégorie 5, 4 et 3 étoiles. Ces unités, dont le coût s’élève à 1,68 milliard de DH seront construites à Casablanca, Marrakech et Essaouira. Ces hôtels permettront la création de 1.550 emplois stables. Toujours dans ce même créneau, la société Palmeraie Marrakech réalisera une résidence touristique d’une capacité de 260 lits et un centre de conférence. L’accord prévoit également l’extension et la rénovation de l’hôtel Palmeraie Golf Palace. Le tout pour un montant de 266 millions de DH. Pour Jettou, il n’y a pas lieu de s’inquiéter sur le bon déroulement de ses projets. «Ce sont des projets initiés par des opérateurs de confiance», estime-t-il. Le ministre du Tourisme, Adil Douiri, est aussi confiant: «Nous nous engageons à remplir vos hôtels». En contrepartie, Douiri a exhorté les opérateurs à prodiguer un service de qualité. Pour les accords relatifs au secteur industriel, on retrouve là aussi Ynna Holding qui investira à travers sa filiale GPC (Gharb papier et carton).La société procédera à la réalisation d’un nouveau site à Mohammédia, le plus grand au nord de l’Afrique, et l’extension d’un autre à Agadir. Concernant la nouvelle unité de Mohammedia, le projet est prévu sur deux périodes. L’usine sera construite sur 18 hectares et le démarrage de cette unité de papier est prévu pour fin 2004. La 2e phase sera consacrée à l’extension du projet et la réalisation d’une usine de fabrication de papier, opérationnelle à partir de fin 2005. Elle permettra de créer près de 150 nouveaux emplois avec une capacité de production de 70.000 tonnes par an. Pour celle d’Agadir, l’extension du site industriel doit générer 60 emplois et assurer une augmentation de la production à 12.000 tonnes par an. Autre mastodonte de l’investissement concerné: l’OCP, «premier investisseur au Maroc», pour reprendre les termes de Jettou. Maroc Phosphore, filiale du groupe, réalisera deux projets dans ses unités de Safi et Jorf Lasfar (voir article en pages intérieures). Mourad Chérif, PDG du groupe, a indiqué que «l’OCP poursuit sa présence sur le plan international à travers la signature de conventions» pour maintenir sa position de leadership. Quant à la dernière convention, elle est liée à l’agroalimentaire. La SCBG, filiale du groupe espagnol Cobega est une société d’embouteillage et commercialisation des boissons gazeuses des eaux de table et de jus de fruits. Avec une enveloppe de 201 millions de DH, elle envisage la mise à niveau de l’ensemble de son appareil de production pour en élargir la capacité de production. La firme est présente au Maroc à Fès et Marrakech. Amal BABA ALI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc