×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Indonésie: Un civil à la tête des militaires

Par L'Economiste | Edition N°:626 Le 28/10/1999 | Partager

· Le nouveau Président a composé son gouvernement avec des changements radicaux
· Des remaniements importants pour améliorer ses relations avec la communauté internationale


Le nouveau Président indonésien Abdurrahman Wahid a composé son gouvernement. Pour la première fois dans l'histoire du pays, il a nommé un civil au Ministère de la Défense. M. Wahid a souligné qu'il ne s'agissait pas d'une "rétrogradation" de l'armée et que le nom de Juwono Sudarsono avait été proposé par son prédécesseur lui-même, le général Wiranto.
Ce dernier a été nommé ministre coordonnateur de la Sécurité et des Affaires Politiques, abandonnant le portefeuille de la Défense et le prestigieux et tout-puissant poste de commandant des forces armées. Le secrétaire américain à la Défense William Cohen avait, le mois dernier à Jakarta, insisté que les militaires indonésiens devaient être placés sous le contrôle des civils. Washington a depuis réaffirmé la nécessité de subordonner l'armée au pouvoir civil, laissant entendre que des progrès dans cette voie constitueraient une manière de juger si les relations entre l'Indonésie et la communauté internationale pouvaient être amé- liorées.
Autre première dans l'histoire du pays, le poste de commandant en chef revient à un marin, l'amiral Widodo DS, et non à un général de l'armée de terre dont les effectifs (235.000 hommes) constituent l'essentiel des forces (47.000 pour la marine et 21.000 pour l'aviation).
Ali Alatas, un vétéran de la diplomatie considéré comme un dur proche des militaires dans le fiasco timorais, perd le portefeuille des Affaires Etrangères confié à Alwi Shihab, un ami de longue date de M. Wahid.
L'économiste Kwiek Kian Gie, vice-président du Parti Démocratique Indonésien de lutte (PDIP) de Mme Megawati, a été nommé ministre coordonnateur de l'Economie et des Finances. Il était déjà un interlocuteur pour les organismes financiers internationaux, comme le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale.

Hicham RAÏQ (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc